Serge Gainsbourg & Brigitte Bardot: "Bonnie & Clyde"

"Il fallait bien partir de quelque part. J'aurais évidemment pu remonter encore plus loin. Mais à l'inverse d'une émission comme La Vie en rose, que j'ai aussi animée, Sacré français! n'est pas dans une démarche "patrimoniale", mais plutôt de curiosité. Elle démarre à un moment-clé, au tout début de ce que l'on a appelé la French Touch: tout à coup, il était permis d'entendre des voix en français sur des musiques qui ne ressemblaient pas à de la chanson française. D'une certaine manière, Gainsbourg, c'était déjà un peu ça. Un album comme Melody Nelson ne s'est pas du tout vendu à l'époque. Il sortait trop des sentiers battus."
...