La série d'HBO est un drame historique composé de quatre parties. L'histoire se concentre sur la fin du règne de Catherine II et sa relation avec le chef de l'armée russe, Grigory Potemkin (Jason Clarke). La voix off de la bande annonce donne le ton, dépeignant une personnalité forte et puissante: "Quand j'étais jeune je rêvais de liberté, je rêvais de biser des chaines. Mais quand on vieillit les choix se réduisent. Donc à la place, je nous ai donné un empire. Mais je savais exactement ce que je faisais."

Après Game of Thrones, c'est un autre caractère de femme indépendante, "briseuse de chaines", dont HBO fait le portrait. Helen Mirren, qui incarne le Catherine II, la décrit de la sorte: "Elle a réécrit les règles de la gouvernance par une femme et a réussi au point d'avoir le mot ''la Grande'' attaché à son nom". Ce serait d'ailleurs Helen Mirren elle-même qui aurait approché David M. Thompson, le producteur de La Femme au tableau, avec l'idée de jouer Catherine II.

L'actrice britannique a l'habitude d'exceller dans les rôles de monarques pour lesquels elle reçoit systématiquement un prix. En 1995, elle empoche le prix d'interprétation féminine à Cannes pour son apparition en tant que reine Charlotte dans La Folie du roi George; en 2007, elle reçoit l'Emmy ainsi que le Golden Globe pour Elisabeth I, déjà une minisérie d'HBO, où elle tient le rôle principal; enfin, son interprétation de la reine Elisabeth II dans The Queen de Stephen Frears lui a valu l'Oscar de la meilleure actrice.

Pour Catherine The Great, ce casting "royal" est complété par Nigel Williams, le scénariste de Elisabeth I et Philip Martin, le réalisateur de la série The Crown (elle aussi consacrée à Elisabeth II), qui est à la production et la réalisation.

Qui est Catherine II ?

Catherine II de Russie a marqué l'histoire lors de son règne de 34 ans dans la Russie du XVIIIe siècle. En 1762, elle accède au pouvoir en organisant un coup d'Etat contre son mari, Pierre III qui est emprisonné et tué quelques jours plus tard. Elle est alors proclamée impératrice autocrate sur toutes les Russies. L'impératrice est connue pour avoir des ambitions de puissance et de modernisation du pays. Elle agrandit son empire grâce aux conquêtes et réforme l'État et son fonctionnement pour pouvoir mieux le contrôler. Elle est également parfois qualifiée de nymphomane car a eu de nombreuses relations avec des amants au cours de son règne. Notamment avec Grigori Orlov qui l'a aidé à renverser son mari. Enfin, on la dit également très cultivée. Elle connait plusieurs langues, dont le français, et communique avec des philosophes tels que Montesquieu, Voltaire ou Diderot jusqu'à la Révolution française, qui l'effraie. À partir de 1789, elle ne laisse plus entrer les français sur son territoire. Elle reste néanmoins une despote éclairée qui entend élever le niveau de connaissance de son peuple. Elle meurt en 1796.

Sophie Decaestecker