Nouvelle tentative du créateur de Desperate Housewives de capturer l'essence du féminin et ses stéréotypes les moins bien digérés, Why Women Kill devait certainement partir d'un bon sentiment: dépeindre l'inexorable descente de trois ...

Nouvelle tentative du créateur de Desperate Housewives de capturer l'essence du féminin et ses stéréotypes les moins bien digérés, Why Women Kill devait certainement partir d'un bon sentiment: dépeindre l'inexorable descente de trois femmes vers l'enfer et le meurtre de leur conjoint, utiliser les différentes temporalités (trois décennies distinctes, une pour chaque femme) pour symboliser l'isolement et l'absence de solidarité féminine face au soft power masculin. Las, comme dans Desperate Housewives, Marc Cherry fait usage de toute la palette de clichés envers les femmes -calculatrices, hystériques, bafouées, instables...- et fait des hommes des personnages plats, sans relief ni responsabilité. Malgré une mise en scène qui connaît quelques moments de grâce et un dispositif chronologique qui fait un bon gadget scénaristique, Why Women Kill, servi par un improbable trio d'actrices (Lucy Liu, Ginnifer Goodwin, Kirby Howell-Baptiste), est la parfaite illustration de la fausse bonne idée, qui enserre les femmes dans une caricature morbide.