La lenteur pesante des scènes d'exposition et les images ternes des épisodes précédents ont fait place à un rythme consciemment choisi pour son austérité, comme pour mieux saisir la tragédie humaine ...

La lenteur pesante des scènes d'exposition et les images ternes des épisodes précédents ont fait place à un rythme consciemment choisi pour son austérité, comme pour mieux saisir la tragédie humaine qui résulte de cette lutte désespérément inégale entre le pot de terre et le pot de fer. Les survivants de l'attaque extraterrestre ont réussi à se regrouper et déployer les moyens de se cacher et se défendre. La jeune Emily, qui a miraculeusement recouvré la vue, se découvre, après avoir disparu six mois dans les griffes des aliens, une étrange connexion avec les molosses mécaniques et un tatouage cryptique. De son côté, Billy Ward (Gabriel Byrne) parvient à déchiffrer l'ADN des envahisseurs et, par là, leur sombre projet pour l'Humanité. Malgré les coups de boutoir de l'action et ses jets d'adrénaline inévitables, cette Guerre des Mondes trouve un second souffle.