Dans l'Ancien Testament, le troisième jour est celui où Dieu sépare la terre des eaux, permettant à la vie de s'épanouir. Dans la Bible, il est aussi celui de la résurrection du Christ. La potentielle confusion entre les deux symboliqu...

Dans l'Ancien Testament, le troisième jour est celui où Dieu sépare la terre des eaux, permettant à la vie de s'épanouir. Dans la Bible, il est aussi celui de la résurrection du Christ. La potentielle confusion entre les deux symboliques fortes du titre de cette série renvoie immanquablement à la dualité et l'ambiguïté qui la hantent. Les six épisodes s'articulent en deux parties. En "Été", Jude Law incarne Sam, un homme attiré puis piégé par d'étranges phénomènes sur une île au large de l'Angleterre, où il fera connaissance avec la population autarcique, aux traditions ancrées. En "Hiver", Naomie Harris est Helen, une femme bien décidée à trouver des réponses sur cette mystérieuse langue de terre, avant d'en déchaîner les divisions. Stylistiquement inventive et intrigante, The Third Day impose ses atmosphères composées avec soin, portées par un casting efficace (avec une apparition remarquée de Florence Welch), mais accouche, pour tout dénouement, d'une souris un peu maigre. Plein les yeux, mais coeur un peu froid.