L'incendie qui a endommagé Notre-Dame, c'était il y a un an déjà. La Une s'en souvient à l'occasion de cette nouvelle édition de Doc Shot, qui rend hommage aux équipes de bâtisseurs, restaurateurs, compagnons, de France et d'aille...

L'incendie qui a endommagé Notre-Dame, c'était il y a un an déjà. La Une s'en souvient à l'occasion de cette nouvelle édition de Doc Shot, qui rend hommage aux équipes de bâtisseurs, restaurateurs, compagnons, de France et d'ailleurs, qui se sont relayé depuis lors pour sauver la cathédrale. Suivant la voix grave de Philippe Torreton, le documentaire se déroule comme un catalogue, filmé en immersion, des prouesses techniques mises en oeuvre pour répondre à la multiplicité des défis à relever et des dangers à déjouer: sécuriser, nettoyer, étayer, mesurer les retombées de plomb sur Paris, avant de reconstruire. Centrée sur les équipes et les personnes qui ont tout donné sans relâche, la caméra guette l'émotion, et le micro, le témoignage providentiel, vibrant, sursignifiant. Si le détail des étapes techniques se révèle assez passionnant, et les héros bâtisseurs sont légitimement loués, la dramatisation à outrance qui rapproche, dans la portée symbolique, l'incendie de Notre-Dame d'un 11 septembre, s'avère à force un dispositif un peu lassant et redondant.