Entre le nez cassé et la fracture de l'orbite de Kevin De Bruyne en finale de la Champion's League, les soucis à répétition d'Eden Hazard et sa situation compliquée au Real Madrid ou encore la course ...

Entre le nez cassé et la fracture de l'orbite de Kevin De Bruyne en finale de la Champion's League, les soucis à répétition d'Eden Hazard et sa situation compliquée au Real Madrid ou encore la course contre la montre d'Axel Witsel après une déchirure au tendon d'Achille, on ne peut pas dire que tous les Diables Rouges entament leur Euro dans les meilleurs conditions qui soient. À Saint-Pétersbourg, face à une Russie qui leur réussit plutôt bien (victoires 3-1 et 1-4 lors des qualifications pour cette même compétition ou encore succès 1-0 lors de la dernière Coupe du monde), les hommes de Roberto Martínez mettront tout en oeuvre pour ne pas rater leur entrée en matière avant d'affronter le Danemark à Copenhague. C'est l'une des caractéristiques de cette édition (outre son contexte sanitaire singulier): la compétition se déroule dans onze pays avec la particularité pour les Belges de disputer deux rencontres chez ses adversaires. Money money money...