Refus de la surconsommation et du monde créé par leurs aînés, défense de l'environnement et de la nourriture bio, développement des pratiques médicales et spirituelles alternatives... Les hippies ont durablement infusé dans la...

Refus de la surconsommation et du monde créé par leurs aînés, défense de l'environnement et de la nourriture bio, développement des pratiques médicales et spirituelles alternatives... Les hippies ont durablement infusé dans la société. C'est ce qu'explique à travers son joyeux périple Jérémy Michalak. Producteur de télé qui a revendu sa société (Les Anges, Allô Nabila) à Arthur, Michalak sillonne les États-Unis à la rencontre des hippies d'hier et d'aujourd'hui. Il attaque son voyage en van à San Francisco, dans le quartier de Haight-Ashbury où est né le mouvement, pour le terminer à Bethel où a eu lieu le festival de Woodstock. Sur sa route? Des diggers (pionniers anarchistes), des cultivateurs de cannabis, ou encore un van lifer, un nomade ultraconnecté qui fuit la société de consommation... Musique cool, chouette ton, relax et humoristique. Ils racontent "une époque où tout le monde fumait de l'herbe et baisait comme des lapins". Les liens entre hippies et Internet aussi. L'utopie digitale. "Le Macintosh nouveau LSD..." Hippie hippie hourra...