En octobre 2019, durant les championnats du monde d'athlétisme à Doha, l'entraîneur américain à la réputation sulfureuse Alberto Salazar est suspendu pendant quatre ans par l'Agence américaine antidopage. Elle lui reproche d'avoir appliqué ...

En octobre 2019, durant les championnats du monde d'athlétisme à Doha, l'entraîneur américain à la réputation sulfureuse Alberto Salazar est suspendu pendant quatre ans par l'Agence américaine antidopage. Elle lui reproche d'avoir appliqué un gel à la testostérone sur les épaules de son fils. D'avoir injecté à ses athlètes plus de 50 ml d'un acide aminé en l'espace de six heures et de ne pas avoir respecté les procédures de contrôle. Salazar est à la tête du projet Oregon. Un groupe d'entraînement créé et financé par l'équipementier Nike à des fins promotionnelles. Et aucun de ses athlètes n'a été testé positif à la moindre substance interdite. Paul Kemp, qui a fait de l'athlétisme au niveau national et aujourd'hui réalise des documentaires, a décidé d'enquêter sur le coach controversé. Un mec innovateur, brillant et hyper compétitif, entre savant fou et apprenti sorcier, qui a créé une maison d'altitude à Portland, joue avec le cryosauna, les caissons à infrarouges et les tapis de course anti-gravité pour améliorer les résultats de ses champions. Un docu intéressant qui questionne les limites de la course à la performance.