Il a commencé avec un petit journal à Adelaide et est devenu le plus grand magnat de la presse sur la planète, possède (avec sa famille) une fortune estimée à 20,9 milliards de dollars et a joué un rôle fondamental dans le Brexit comme dans l'élection de Donald Trump. Génie des affaires ou redoutable manipulateur? Les deux assurément. Propriétaire du Sun, du Times, du Wall Street Journal, auparavant de Fox News (qui ne prend pas la température mais la fait monter) et de centaines d'autres médias de par le monde, Rupert Murdoch...

Il a commencé avec un petit journal à Adelaide et est devenu le plus grand magnat de la presse sur la planète, possède (avec sa famille) une fortune estimée à 20,9 milliards de dollars et a joué un rôle fondamental dans le Brexit comme dans l'élection de Donald Trump. Génie des affaires ou redoutable manipulateur? Les deux assurément. Propriétaire du Sun, du Times, du Wall Street Journal, auparavant de Fox News (qui ne prend pas la température mais la fait monter) et de centaines d'autres médias de par le monde, Rupert Murdoch a influencé et influence encore la sphère politique aux plus hauts niveaux. Depuis Margaret Thatcher, aucun Premier ministre britannique n'a été élu sans son soutien. Tony Blair (depuis devenu le parrain d'une de ses filles) lui a promis en échange de le laisser mener ses affaires et de soumettre tout projet d'union monétaire avec l'Europe à un référendum (Murdoch a toujours eu peu de poids à Bruxelles)... "Je dirais que ni Tony Blair ni David Cameron n'osaient tousser sans la permission de Rupert Murdoch", dit Hugh Grant qui fut l'une des cibles privilégiées de sa presse à scandale et le poursuivit devant les tribunaux. Grant fut l'une des nombreuses victimes (membres du showbiz et de la famille royale, politiciens et même quidams...) des écoutes illégales avec lesquelles ses tabloïds The Sun et News of the World ont alimenté pendant des années leurs pages puantes. Détruisant les réputations à coups de chantage, de fraudes, de tromperies, d'usurpations d'identité... Documentaire mastoque en trois parties (trois fois 52 minutes), Le grand manipulateur des médias explore l'ascension, la chute et le retour sur le devant de la scène de la dynastie Murdoch. Il retrace la vie d'un homme à l'avidité sans borne pour lequel tous les coups ont toujours été permis. Anciens collaborateurs, journaliste d'investigation du Guardian, rédacteur en chef du Sun (mais aussi Nigel Farage ou encore Steve Bannon) alimentent cette glaçante histoire de pouvoir peuplée par des personnages nébuleux et pimentée par des luttes intrafamiliales en vue de sa succession. La presse de Murdoch (lui-même va-t-en-guerre) qui aligne les contrevérités au moment de la guerre en Irak, Blair qui parle davantage avec lui qu'avec ses ministres des Affaires étrangères et de l'Armée ou encore Max Mosley, président de la fédération internationale de l'automobile, catapulté à la une de l'actualité avec des prostituées en costumes nazis... Une fable sans morale sur un homme qui survit à tout (il a épousé à 84 ans Jerry Hall, l'ex-femme de Mick Jagger) et le pouvoir de l'argent.