Il y a dix ans, une cave de la banlieue parisienne dévoile un trésor aussi inestimable qu'inattendu: les bobines des premiers dessins animés arabes. À travers une histoire de famille, celle des frangins Frenke...

Il y a dix ans, une cave de la banlieue parisienne dévoile un trésor aussi inestimable qu'inattendu: les bobines des premiers dessins animés arabes. À travers une histoire de famille, celle des frangins Frenkel et d'un fils qui tient à faire reconnaître le travail de son père, le documentaire de Tal Michael raconte une fratrie d'origine judéo-russe en exil en Égypte et les débuts de l'animation dans ce pays. Avant de poursuivre leur carrière en France où ils se réfugient en 1951, Salomon, Herschel et David, fascinés par le cartoon américain, ont introduit cet art nouveau en Égypte dès les années 30. Allant même jusqu'à réaliser des dessins animés pour l'État. Le plus célèbre personnage des Frenkel s'appelle Mish Mish Effendi. À leurs débuts, les trois frères cherchaient des financements quand un producteur leur a répondu d'une expression courante: "Bukra Fil Mish Mish". "Quand les cochons auront des ailes"... La pas vraiment success story de Walt Disney égyptiens.