Quatre millions de Roumains et deux millions et demi de Bulgares vivent actuellement à l'étranger. En Allemagne, un médecin sur huit et un ouvrier qualifié du bâtiment sur quatre sont des migrants. L'agriculture ...

Quatre millions de Roumains et deux millions et demi de Bulgares vivent actuellement à l'étranger. En Allemagne, un médecin sur huit et un ouvrier qualifié du bâtiment sur quatre sont des migrants. L'agriculture ne pourrait pas fonctionner, pas plus qu'en France d'ailleurs, sans ces travailleurs venus de l'Est, de ces pays les plus pauvres de l'Union européenne. Le documentaire de Jens Niehuss suit des saisonniers qui cueillent des fraises pour 45 cents du kilo et rencontre des livreurs qui font des journées de douze heures pour 80 euros. Salaires de misère, exploitation, dumping social... Il se demande surtout à qui profitent ces migrations économiques vers l'Ouest et questionne la libre circulation des travailleurs dans l'Union européenne, qui a permis de faire chuter des taux de chômage mais qui crée des trous béants dans les économies. Les ouvriers bon marché font partie intégrante de notre monde du travail. Un documentaire étayé pour y voir plus clair et dépasser les idées reçues.