A Oklahoma City, un vidéo justicier s'est mis en tête de nettoyer les rues, une en particulier, de la prostitution. Il en a fait un boulot à temps plein. Armé d'une caméra, le cinglé a pris sur le fait plusieurs centaines d'hommes, contacté leurs femmes et, grâce à Internet, exposé ses séquences aux regards de tous. L'humiliation publique est un châtiment en vogue aux Etats-Unis. Des juges imposent à des condamnés de porter des pancartes dénonçant leurs crimes devant des centres commerciaux très fréquentés. Un shérif (Joe Arpaio) exhibe ses prisonniers avec des pyjamas rayés et des sous-vêtements roses. Jimmy Justice fustige des agents de circulation new-yorkais. Et le juge Joe Brown a même son émission de télé. Certains parents obligent d'ailleurs désormais leurs enfants à faire pénitence en public. Si le documentaire d'Olivier Pighetti présenté par le Bourlingueur est plutôt du genre effrayant et saisissant, il manque d'opinions avisées, d'experts et de spécialistes. Dommage.

DOCUMENTAIRE D'OLIVIER PIGHETTI.

Ce lundi 9 novembre à 21h10 sur La Trois.

A Oklahoma City, un vidéo justicier s'est mis en tête de nettoyer les rues, une en particulier, de la prostitution. Il en a fait un boulot à temps plein. Armé d'une caméra, le cinglé a pris sur le fait plusieurs centaines d'hommes, contacté leurs femmes et, grâce à Internet, exposé ses séquences aux regards de tous. L'humiliation publique est un châtiment en vogue aux Etats-Unis. Des juges imposent à des condamnés de porter des pancartes dénonçant leurs crimes devant des centres commerciaux très fréquentés. Un shérif (Joe Arpaio) exhibe ses prisonniers avec des pyjamas rayés et des sous-vêtements roses. Jimmy Justice fustige des agents de circulation new-yorkais. Et le juge Joe Brown a même son émission de télé. Certains parents obligent d'ailleurs désormais leurs enfants à faire pénitence en public. Si le documentaire d'Olivier Pighetti présenté par le Bourlingueur est plutôt du genre effrayant et saisissant, il manque d'opinions avisées, d'experts et de spécialistes. Dommage.