Entre 1915 et 1917, l'extermination des Arméniens planifiée par des responsables de l'Empire ottoman a fait un million et demi de victimes. Si plus d'un siècle après les faits, la Turquie refuse toujours de reconnaître le génocide, une poignée d'hommes et de femmes se sont à...

Entre 1915 et 1917, l'extermination des Arméniens planifiée par des responsables de l'Empire ottoman a fait un million et demi de victimes. Si plus d'un siècle après les faits, la Turquie refuse toujours de reconnaître le génocide, une poignée d'hommes et de femmes se sont à l'époque élevés contre l'horreur. Bergers ou officiels, ils ont caché des gens, les ont aidés à fuir, ont refusé au péril de leur vie les ordres de déportation, sauvant des enfants innocents, des vieillards sans reproches, des femmes sans défense. Descendant d'une famille arménienne sauvée par des Turcs et en quête d'histoires similaires, Romain Fleury est parti sur les traces de ces héros méconnus niés par l'Histoire officielle de leur pays. Il se confronte à l'un des pires génocides jamais perpétrés, à des récits épouvantables qui retournent l'estomac. Ceux de ces filles qui s'attachaient leurs tresses et se jetaient à l'eau pour se noyer et échapper aux Turcs. Celle de cette femme obligée de manger son enfant tué devant ses yeux... Il déterre aussi, surtout, les mérites et les malheurs de ces Oskar Schindler turcs. Comme l'histoire de ce gouverneur qui a planqué des Arméniens chez lui et a été assassiné par son propre fils. Un docu bouleversant et des raisons de croire encore en notre humanité.