Alors que la version Canal+ de l'oeuvre de H.G. Wells avait tendance à sombrer dans le mélo en suçant la roue de The Walking Dead, celle de la BBC revient à un classique toujours propice à quelques évocations du contemporain. Entre adapt...

Alors que la version Canal+ de l'oeuvre de H.G. Wells avait tendance à sombrer dans le mélo en suçant la roue de The Walking Dead, celle de la BBC revient à un classique toujours propice à quelques évocations du contemporain. Entre adaptation à la lettre, reconstitution historique monumentale et clin d'oeil ironique, les trois épisodes reviennent à la fin de l'époque victorienne. Alors à son zénith, coincé dans ses convenances et sa suffisance, l'Empire britannique est la proie d'envahisseurs venus de Mars, équipés de tripodes géants qui crachent un gaz mortel. Le boeuf se sent soudain grenouille. Au milieu du chaos, un couple de tourtereaux qui représente tout ce que la société abhorre pourrait bien in fine contribuer à son salut. Malgré ces légers accents révisionnistes vantant le retour au troupeau des brebis galeuses, cette Guerre des mondes dégage un charme désuet, naïf et authentique lorsqu'elle dépeint l'aveuglement des puissants de ce monde, persuadés d'être au sommet de la pyramide, avant d'être balayés par les forces qui les ont toujours dépassés.