Il est flatteur de se dire que l'hygiène est une notion récente, portée par une civilisation moderne préoccupée par le progrès et le mieux-être. Avec un délicat sens de la nuance, soutenu par la rigueur historique, des archiv...

Il est flatteur de se dire que l'hygiène est une notion récente, portée par une civilisation moderne préoccupée par le progrès et le mieux-être. Avec un délicat sens de la nuance, soutenu par la rigueur historique, des archives et des reconstitutions un brin facétieuses, ce documentaire nous rappelle que ces préoccupations ont chipoté les humains depuis perpette. Soin du corps et préservation des maladies ont été de longue date au coeur de rituels, de règles sociales et de pratiques proto-urbanistiques (les thermes et égouts de Rome). C'est une histoire forcément irrégulière dans ses progressions qui nous est contée ici, dont les accélérations ont davantage été portées par des réponses à des crises telles que les épidémies que par un principe de précaution. En passant en revue les essais-erreurs, les superstitions, les théories fumeuses et les avancées déterminantes, les clichés sur le Moyen Âge, les phobies de l'eau des Temps Modernes et la révolution hygiéniste, ce documentaire allège les débats tout en les nourrissant de faits indiscutables.