Avez-vous déjà eu cette impression de toujours recommencer les mêmes histoires? De retomber dans les mêmes pièges, de buter sur les mêmes écueils relationnels, le même type de mec ou de fille, les mêmes rapports profession...

Avez-vous déjà eu cette impression de toujours recommencer les mêmes histoires? De retomber dans les mêmes pièges, de buter sur les mêmes écueils relationnels, le même type de mec ou de fille, les mêmes rapports professionnels toxiques? De vous rendre compte que vous n'avez visiblement pas appris de vos erreurs passées, après avoir juré vos grands dieux qu'on ne vous y reprendrait plus? La quatrième saison de Insecure, formidable série ultra contemporaine signée Issa Rae, appuie là où ça pique encore un peu. Issa est plongée dans les préparatifs de sa fête de quartier célébrant la culture afro-américaine (Insecure est une série intersectionnelle, deal with it!). Elle et ses amies Condola (Christina Elmore) et Molly (Yvonne Orji) semblaient avoir trouvé un brin de stabilité affective en fin de saison dernière. Mais rien n'est simple au royaume des sentiments. Les tensions vont aller crescendo, portées par le sens du quiproquo, de la comédie et les dialogues incisifs qui font la griffe d'Issa Rae.