Entre réalisme prolétarien et poésie urbaine, Marcel Carné créa de 1937 à 1945 une série de films entrés dans l'Histoire du 7e art: Drôle de drame, Le Quai des brumes, Le jour se lève, Les Visiteurs du soir, ...

Entre réalisme prolétarien et poésie urbaine, Marcel Carné créa de 1937 à 1945 une série de films entrés dans l'Histoire du 7e art: Drôle de drame, Le Quai des brumes, Le jour se lève, Les Visiteurs du soir, Les Enfants du paradis et cet Hôtel du Nord auquel ne participe pas son précieux complice en scénario et dialogues Jacques Prévert. C'est Jean Aurenche et Henri Jeanson qui adaptent le roman d'Eugène Dabit où deux amoureux prennent une chambre à l'hôtel du Nord, à Paris, avec en tête des projets de suicide. Une prostituée (Arletty) et son souteneur (Louis Jouvet) vont se retrouver mêlés à l'affaire... Carné a fait reconstruire en studio et à l'identique l'hôtel et la portion du canal Saint-Martin où il se trouve encore aujourd'hui. Il y filme splendidement, avec l'aide inspirée du chef-opérateur Armand Thirard et du décorateur Alexandre Trauner, des personnages populaires entre désespoir, humour et émerveillement.