Souvent imité, jamais égalé, il est la personnification du mal. Le diable incarné. Septante millions de morts pour Mao en Chine au nom de la révolution culturelle. Vingt-trois millions de victimes pour Staline au nom du communisme. Comptablement parlant, il n'est pas le pire des criminels. Pourquoi alors Adolf Hit...

Souvent imité, jamais égalé, il est la personnification du mal. Le diable incarné. Septante millions de morts pour Mao en Chine au nom de la révolution culturelle. Vingt-trois millions de victimes pour Staline au nom du communisme. Comptablement parlant, il n'est pas le pire des criminels. Pourquoi alors Adolf Hitler est-il le numéro 1 de l'extermination de masse? Que représente-t-il aujourd'hui? Doit-on craindre l'avènement de ses rejetons? C'est sur un ton pop, un montage ultra-rapide, une accumulation de punchlines, une musique à contre-emploi et même avec quelques touches d'humour que Simon Dutin se pose ces questions. Basé sur des images d'archives, des interviews inattendues (une fille qui a fait sa thèse sur les symboles nazis dans la pop culture, les réalisateurs du Prénom...), des extraits de films et de jeux vidéo, Hitler est-il (vraiment) de retour? décode un pro du marketing. Sa force graphique, picturale et son sens du design. Ses mises en scène et ses shows millimétrés. Une star plus proche de Frankenstein que de Marilyn Monroe qui alimente encore et toujours le cinéma, la littérature, la BD... Chaplin s'est-il fait piquer sa moustache par Adolf? Comment les Indiens peuvent-ils manger des cornets de glace à son effigie? Peut-on faire du business avec l'une des plus grandes atrocités de l'Histoire? Questionnant mais moins léger qu'il peut sembler, ce documentaire interroge aussi notre temps. Un führer banalisé alors que l'ultra-nationalisme et le racisme reprennent des couleurs.