Certains ont essayé de le cantonner dans le rôle de l'officier allemand... Chose qu'il n'acceptait que quand le personnage échappait au cliché du méchant nazi. Acteur, écrivain, aviateur et globe-trotter, Hardy Krüger avait, avec ses yeux bleus et ses cheveux blonds, le physique de l'emploi. Mais ...

Certains ont essayé de le cantonner dans le rôle de l'officier allemand... Chose qu'il n'acceptait que quand le personnage échappait au cliché du méchant nazi. Acteur, écrivain, aviateur et globe-trotter, Hardy Krüger avait, avec ses yeux bleus et ses cheveux blonds, le physique de l'emploi. Mais pas que. Né en 1928 à Berlin, fils d'un ingénieur fervent admirateur du Führer, Franz Eberhard August Krüger entre à dix ans dans les jeunesses hitlériennes... Il apprend à tirer et à se battre dans un internat d'élite et doit taire tout l'effroi que le régime lui inspire. Passionné par l'écriture et l'aviation, il comprend sur le tournage du film de propagande Junge Adler que son demi-dieu est un criminel et sympathise avec l'acteur Hans Söhnker, qui aide des Juifs à fuir l'Allemagne nazie pour la Suisse. En avril 1945, Krüger est mis aux arrêts pour avoir refusé d'exécuter un ordre de tir avec son unité et avoir ainsi permis à une patrouille américaine de lancer une attaque mortelle sur un groupe de SS. Traduit devant une cour martiale qui le condamne à mort, il est sauvé par un officier supérieur (apparemment secrètement homosexuel et tombé sous son charme). Le documentaire de Patrick Zeilhofer tire le portrait invraisemblable d'un acteur (Un taxi pour Tobrouk, Hatari...) qui a tenté d'arrêter des ouvriers en train de construire le mur de Berlin et enivré John Wayne au point qu'il roule sous la table.