"Ses parents doivent la gifler avec une brique." "Elle devrait être brûlée sur le bûcher." "Suicide-toi." Traitée de sale gosse et d'idiote par des dirigeants politiques et des humoristes, Greta Thunberg a essuyé les pires insultes, fait ...

"Ses parents doivent la gifler avec une brique." "Elle devrait être brûlée sur le bûcher." "Suicide-toi." Traitée de sale gosse et d'idiote par des dirigeants politiques et des humoristes, Greta Thunberg a essuyé les pires insultes, fait l'objet de théories du complot et de menaces de mort. Des réactions d'une violence extrême pour une militante suédoise de 18 ans qui n'appelle à rien d'autre qu'à écouter la science et à respecter les accords de Paris. En 2019, Greta a pris une année sabbatique pour constater d'elle-même les effets du réchauffement aux côtés des plus grands climatologues. Un an pour changer le monde suit la jeune femme pendant douze mois tandis qu'elle parcourt le globe dans une grande campagne de sensibilisation. Il traverse avec elle l'Atlantique en novembre à bord d'un catamaran, s'en va constater les effets du réchauffement climatique en Amérique du Nord, participe au sommet annuel sur le climat à Madrid, part dans un cercle polaire à la rencontre d'un peuple autochtone et en Pologne discuter avec des mineurs qui ont perdu leur emploi. Un programme surtout destiné à un public adolescent.