Friends est de retour dans un grand raout préalable au transfert des dix saisons sur la plateforme HBO Max. La série événement des années 90 aura bel et bien récolté les lauriers cultivés par les sitcoms novatrices advenues avant elle (Seinfeld,...

Friends est de retour dans un grand raout préalable au transfert des dix saisons sur la plateforme HBO Max. La série événement des années 90 aura bel et bien récolté les lauriers cultivés par les sitcoms novatrices advenues avant elle (Seinfeld, Living Single) tout en se centrant sur des héros très blancs, très propres, fédérateurs, concèdera-t-on. Malgré des ficelles narratives et comiques qui, excepté pour les die hard fans, n'ont pas toujours bien vieilli (sexisme, esprit blanc bourgeois), le sens du rythme et du gag inhérent à la signature de David Crane et Marta Kauffman aura été d'une efficacité certaine. Reste enfin le sextet de personnages et leurs acteurs, qui ici déambulent dans ces décors emblématiques, non pour un nouvel épisode mais pour une balade mémorielle sans narration aucune, tout juste un déroulé d'autolouanges nostalgiques orchestrées par James Corden, cheerleader béat. Des célébrités se relaient (Justin Bieber, Cindy Crawford, David Beckham, Reese Witherspoon...) pour jouer les sycophantes d'un spectacle peu inspiré. Haters gonna hate.