Le très bon film du jeune réalisateur belge Olivier Meys nous fait découvrir une réalité humaine et sociale des plus méconnues: celle des femmes chinoises quittant leur pays dans le but de pouvoir subvenir aux besoi...

Le très bon film du jeune réalisateur belge Olivier Meys nous fait découvrir une réalité humaine et sociale des plus méconnues: celle des femmes chinoises quittant leur pays dans le but de pouvoir subvenir aux besoins de leur famille par un travail dont la réalité -souvent cachée au départ- est celle de la prostitution. Lina est l'une d'entre elles. Venue à Paris pour être nounou dans une famille de riches émigrés, elle se verra poussée sur le trottoir et contrainte d'accepter sous la pression de ses créanciers en Chine. Sans bien sûr pouvoir avouer aux siens la véritable nature de ses activités... Qi Xi, une actrice révélée par Lou Ye, interprète idéalement ce personnage sacrificiel profondément bouleversant, devant une caméra qui ne confond pas réalisme et misérabilisme. Fleurs amères s'avère à la hauteur de son déchirant sujet. Entre deux cultures (Olivier Meys a vécu et travaillé en Chine), ce précieux témoignage aux échos nombreux se doit d'être regardé.