En 2017, la camera de Daniel Serre suivait Daniel Cohn-Bendit en Inde (pays le plus peuplé au monde). Sorte de Tintin reporter enquêtant sur la crise démographique et environnementale, il digresse volontiers sur ses...

En 2017, la camera de Daniel Serre suivait Daniel Cohn-Bendit en Inde (pays le plus peuplé au monde). Sorte de Tintin reporter enquêtant sur la crise démographique et environnementale, il digresse volontiers sur ses valeurs de boomer soixante-huitard entre visites de bidonvilles et interviews de spécialistes, confrontant les points de vues scientifiques indiens et occidentaux. Depuis la fin du XXe siècle, le bilan semble donner raison à Malthus: la population mondiale a triplé, les espaces naturels sont détruits ou s'érodent, la consommation et la pollution explosent. Les enjeux sont planétaires. Revoir ce documentaire trois ans après sa première diffusion permet de mesurer plusieurs choses: l'ethnocentrisme occidental ne s'est pas affaibli, les enjeux politiques et sociaux, au coeur de la crise environnementale et démographique, sont toujours sous-estimés et, surtout, d'autres figures, jeunes, féminines, portent désormais une autre voix, qui bouscule l'ordre établi et nostalgique de Dany le Rouge.