Écrit par Stephen King et réalisé par George A. Romero, le film Creepshow, sorti en 1982, était une petite pépite pop gore rappelant l'esthétique des comic books. Son reboot en six parties adopte le format de l'anthologie (deux histoires par é...

Écrit par Stephen King et réalisé par George A. Romero, le film Creepshow, sorti en 1982, était une petite pépite pop gore rappelant l'esthétique des comic books. Son reboot en six parties adopte le format de l'anthologie (deux histoires par épisodes) comme l'avait fait un autre monument de l'horrifique burlesque, Tales from the Crypt (1989-1996). Creep, le mort-vivant maître de cérémonie, introduit chacune des histoires adaptées par Greg Nicotero, un des producteurs de The Walking Dead, à partir d'une série de nouvelles écrites par des stars du genre, telles Joe Hill, Bruce Jones, ou encore Stephen King lui-même. Entre une maison de poupées peuplée de cadavres, un commando de la Seconde Guerre mondiale encerclé par des nazis et forcé de cohabiter avec un loup-garou, l'auteure d'un crime presque parfait coincée avec sa victime dans un ascenseur, une cure d'amaigrissement au centre d'une téléréalité et dont les effets secondaires vous retournent les tripes, la rigolade côtoie les frissons et le pop-corn a un goût de sang. Jouissif pour qui aime le gore, passable pour les autres.