C'est photogénique, un salaud. Photogénique et hypnotique. La réalisation de la cinquième saison de Billions, thriller maladif et délicieusement toxique qui oppose le procureur Rhoades (Paul Giamatti) à l'über-capitaliste Bobby A...

C'est photogénique, un salaud. Photogénique et hypnotique. La réalisation de la cinquième saison de Billions, thriller maladif et délicieusement toxique qui oppose le procureur Rhoades (Paul Giamatti) à l'über-capitaliste Bobby Axelrod (Damian Lewis), souligne effectivement la fascination et la sidération qu'exerce ce dernier. Notamment sur sa jeune ex-collaboratrice Taylor Mayson, brillante analyste qu'il a prise sous son aile et qui revient auprès de lui après avoir tenté de le concurrencer. La jeune Asia Kate Dillon donne une dimension impressionnante à ce personnage non-binaire, l'un des premiers de la télévision américaine. De son côté, Rhoades, toujours plus électrisé par le jeu du chat et de la souris, entend soutirer à Mayson des informations qui confirmeraient la nouvelle activité illégale, mais hautement lucrative, à laquelle s'adonne sa némésis Axelrod, le mining illégal de bitcoin. L'écriture de Billions est parvenue à donner à ses personnages une formidable épaisseur.