Ce documentaire ne date pas d'hier. Il a même plus de quinze ans déjà. Il est cependant assez savoureux et rare pour y jeter un petit coup de projecteur. Big John, c'est le réalisateur de films d'horreur John Carpenter. Et pour le coup, votre guide à l'occasion d'une petite virée ...

Ce documentaire ne date pas d'hier. Il a même plus de quinze ans déjà. Il est cependant assez savoureux et rare pour y jeter un petit coup de projecteur. Big John, c'est le réalisateur de films d'horreur John Carpenter. Et pour le coup, votre guide à l'occasion d'une petite virée en bagnole à Los Angeles. Lunettes sur le nez, longs cheveux blancs et belle moustache au vent, Carpenter prend le volant et nous promène dans son Hollywood. Il raconte son arrivée en ville et retrace sa carrière, s'arrête montrer la rue et les deux maisons dans lesquelles il a tourné Halloween ou encore le studio dans lequel il fabrique ses BO. Tout en se délectant des bouchons, il évoque son amour du western, explique pourquoi Howard Hawks est beaucoup plus moderne que John Ford et défend l'idée que pour lui le cinéma n'est pas un art de l'intellect mais un art de l'émotion... "Je ne suis qu'un vieux réalisateur de films d'horreur. Je me balade avec un masque, un couteau en plastique et du faux sang", se déprécie le cinéaste américain tandis que d'autres se chargent des louanges. L'acteur Austin Stoker (le lieutenant Bishop dans Assaut), Keith Gordon (l'adolescent timide et complexé qui conduit Christine) et des critiques français définissent, entre les propos du maître, des extraits de films et des séquences de tournage, les contours d'un génie.