A la fin de 1915, les états-majors de tous bords s'offrent toujours plus de canons, plus de munitions, dans une escalade sans fin. Les affrontements de Verdun et de la Somme marquent le début de cette guerre industrielle et la fin de tout espoir d'échapper à l'horreur. Le 21 février 1916, un orage d'acier s'abat pendant plus de dix heures, un million d'obus pleuvent sur vingt kilomètres de front. Les forces de frappe sont inédites. Alors que les Allemands déverrouillent les lignes, la résistance est héroïque. Les ennemis s'enlisent, la terre avale les hommes. Dix mois de carnage complètement vains. Composé d'images rares et de correspondances archivées, ce reportage rappelle implacablement quelle désolation l'humain peut infliger à ses semblables. Comment ces gens ont-ils tenu? Comment même sont-ils restés des hommes? Un documentaire en deux parties, proposées à la suite. Glaçant et pourtant si nécessaire.

DOCUMENTAIRE D'ISABELLE CLARKE ET DANIEL COSTELLE.

Ce vendredi 19 février à 20h55 sur La Une.

A la fin de 1915, les états-majors de tous bords s'offrent toujours plus de canons, plus de munitions, dans une escalade sans fin. Les affrontements de Verdun et de la Somme marquent le début de cette guerre industrielle et la fin de tout espoir d'échapper à l'horreur. Le 21 février 1916, un orage d'acier s'abat pendant plus de dix heures, un million d'obus pleuvent sur vingt kilomètres de front. Les forces de frappe sont inédites. Alors que les Allemands déverrouillent les lignes, la résistance est héroïque. Les ennemis s'enlisent, la terre avale les hommes. Dix mois de carnage complètement vains. Composé d'images rares et de correspondances archivées, ce reportage rappelle implacablement quelle désolation l'humain peut infliger à ses semblables. Comment ces gens ont-ils tenu? Comment même sont-ils restés des hommes? Un documentaire en deux parties, proposées à la suite. Glaçant et pourtant si nécessaire.