France 2 nous offre l'opportunité de (re)plonger dans son travail via 12 jours, son dernier-né, nominé aux César 2018. Ces 12 jours, pour les personnes hospitalisées en psychiatrie ...

France 2 nous offre l'opportunité de (re)plonger dans son travail via 12 jours, son dernier-né, nominé aux César 2018. Ces 12 jours, pour les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement, représentent le délai maximal entre l'internement sous contrainte et l'audience au tribunal nécessaire à l'obtention d'une éventuelle libération. Raymond Depardon a choisi de filmer les patients confrontés au magistrat qui va statuer sur leur horizon. À partir d'une mise en scène minimale, le réalisateur, qui a appris à se faire radicalement oublier, pose son oeil sur la fragilité de chacun. S'il évoque avec intensité une douleur de l'existence et laisse fondre la mince frontière qui sépare normalité et folie, c'est aussi, potentiellement, un processus de remise en question du système qui se pose là. Un travail remarquable.