Tout sur wes anderson

4 star star star star star

Le réalisateur de The Grand Budapest Hotel est bel et bien l'un des cinéastes les plus originaux et les plus talentueux de sa génération.

Vous vous souvenez sans doute de la boite en chocolat de Forrest, de cette plume qui lance le récit de ce (pas si) simple d'esprit, du championnat de ping pong, du football américain, de l'épisode au Viet Nam ou celui du capitaine crevettier... Et si Wes Anderson avait pris la place du réalisateur Robert Zemeckis sur le film Forrest Gump? Louis Paquet l'a imaginé.

Certains l'auront sans doute déjà remarqué en visionnant les films de Wes Anderson: le réalisateur travaille minutieusement chaque image de manière symétrique.

4 star star star star star

COMÉDIE DRAMATIQUE | Pour son huitième long métrage, Wes Anderson déploie son univers dans un palace de l'Europe centrale des années 30, cadre d'un film foisonnant et surprenant.

The Grand Budapest Hotel sort enfin dans les salles belges ce 5 mars. Et on le sait, Wes Anderson ne laisse rien au hasard. Encore moins la bande originale de ses films. Retour en musique sur un parcours sans faute.

C'est toujours intéressant de découvrir les films préférés d'un grand réalisateur comme Wes Anderson. Un fan a compilé en une vidéo tous ceux qui avaient un lien avec New York, filmée par Martin Scorsese, Woody Allen ou encore Roman Polanski. Bonus: la bande-son est très sympa.

4 star star star star star

COMÉDIE DÉCALÉE | Septième long métrage de Wes Anderson, Moonrise Kingdom raconte la fugue amoureuse de deux préadolescents. Et voit l'univers de l'auteur de Darjeeling Limited s'ouvrir sur de nouveaux continents. En toute innocence.

Retrouvez chaque matin notre critique cinéma Jean-François Pluijgers en direct du festival de Cannes. Aujourd'hui, on parle de Moonrise Kingdom et de Après la bataille. Skype me if you Cannes, épisode 2.

Moonrise Kingdom ouvrira le 65e festival de Cannes mercredi. Survol d'une édition pléthorique dont le cinéma belge est d'ores et déjà l'un des lauréats...

L'humour est oblique, irrésistible de charme et d'absurde, dans ce film bien dans le style inimitable du réalisateur de The Darjeeling Limited et de Fantastic Mr. Fox.