Tout sur rentrée littéraire

Peut-on encore faire de l'autofiction en 2016? À l'heure de la rentrée littéraire, rencontre croisée avec deux jeunes romanciers, Emmanuelle Richard et Édouard Louis, qui font l'histoire d'une passion amoureuse, tout en questionnant la légitimité de l'écriture de soi.

Et si la rentrée littéraire, c'était aussi l'occasion de (re)découvrir des grands livres oubliés ou jamais traduits? C'est en tout cas le pari de Tusitala, petite maison d'édition qui mise cet automne sur Le Voleur de voitures de Théodore Weesner, un roman culte aux États-Unis, où il est paru en... 1972. Récit d'une authentique aventure éditoriale.

4 star star star star star

Dans En toute franchise, le prix Pulitzer 1996 ressuscite son alter ego romanesque pour une réflexion pénétrante sur le temps, les préjugés et le don de soi dans une Amérique désenchantée.

Avec Intérieur nuit, vrai-faux polar hanté par le cinéma, l'Américaine Marisha Pessl vient questionner le pouvoir de la fiction. Un piège de roman, ludique et soufflant, qui ouvre idéalement le grand bal de la rentrée littéraire.

L'année 2014 n'est pas facile pour les libraires. Déjà, au mois de mai, ces derniers annonçaient une rentrée 2014 un peu plus resserrée, avec 607 romans prévus entre mi-août et fin octobre, un nombre à peine plus élevé que l'an dernier