Tout sur olivier dahan

1 star star star star star

FILM BIOGRAPHIQUE | L'échec était envisageable. Il est flagrant, navrant. Même Nicole Kidman n'échappe pas au naufrage...

Coup d'envoi du festival de Cannes et reprise des conversations en duplex avec Jean-François Pluijgers, notre envoyé sur place. Au menu: la déception Grace de Monaco, le réjouissant biopic Mr Turner de Mike Leigh et le très beau Timbuktu d'Abderrahmane Sissako, avec une scène de football sans ballon qui va marquer le festival.

Le film du jour (1). Il y avait assurément un certain sens à présenter Grace de Monaco, d'Olivier Dahan, en ouverture du festival de Cannes... On reste toutefois pantois à la découverte d'un film dont la médiocrité fait écho à celle d'un Da Vinci Code ayant bénéficié des mêmes honneurs en son temps.

Grace de Monaco d'Olivier Dahan ouvrira, mercredi prochain, le 67e festival de Cannes. Le cinéma belge y sera bien représenté, avec les sélections de Deux jours, une nuit des frères Dardenne en compétition, et de Alleluia de Fabrice du Welz à la Quinzaine.

1 star star star star star

COMÉDIE | L'idée de passer le monde du football à la moulinette de la comédie satirique n'est pas mauvaise. Celle de le faire par le biais d'une histoire de rédemption ne l'est pas non plus.

2 star star star star star

C'est bien sûr, avant toute chose, le film de Marion Cotillard. La jeune actrice française abordant le rôle d'Edith Piaf avec un engagement, une fougue, une émotion, remarquablement communicatifs.