Tout sur Isabelle Carré

1 star star star star star

COMÉDIE | Consacrant le passage à la mise en scène de Maxime Motte, ci-devant scénariste des Naufragés, Comment j'ai rencontré mon père vient s'ajouter à la somme de comédies transparentes que produit sans relâche le cinéma français.

3 star star star star star

On est un peu inquiet, au début. Parce qu'entendre la pourtant excellente Isabelle Carré lire en off des extraits du journal intime de Romy Schneider, avec en back-up quelques images d'illustrations maladroitement torchées, ne fonctionne pas vraiment.

4 star star star star star

DRAME | Jean-Pierre Améris retrace, dans la France du XIXe siècle, l'histoire de Marie Heurtin, fillette sourde et aveugle sortie de l'obscurité à force de patience par la grâce d'une rencontre. Un film... lumineux.

Jean-Pierre Améris est hyperémotif. Mais il se soigne en nous offrant un délice de comédie avec "Les émotifs anonymes", où Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré nous font craquer de rire. Et bien sûr d'émotion.

3 star star star star star

COMEDIE DRAMATIQUE | Auteur de Rien sur Robert et d' Encore, l'ex-critique et scénariste prolifique, Pascal Bonitzer aime pratiquer l'art de la comédie mélancolique, entre rire et tristesse et sur fond -toujours- de vérité humaine.

3 star star star star star

Entre les mains d'Anne Fontaine, notre Benoît Poelvoorde national se révèle meilleur acteur que jamais. Face à une Isabelle Carré impeccable.

2 star star star star star

DRAME | Librement adapté d'un roman d'Olivier Adam, Des vents contraires offre à Benoît Magimel un rôle riche en sentiments contrastés, dans un film distillant une émotion poignante dans ses meilleurs moments.

3 star star star star star

Ce film étrange et fascinant prend pour personnage principal une jeune femme apparemment douce et timide, mais qui nourrit l'illusion potentiellement dangereuse que le médecin qui la soigne est secrètement amoureux d'elle.

Sur le plateau des Emotifs anonymes, Benoît Poelvoorde a probablement souffert le martyre, car il s'est retrouvé face à un réalisateur, Jean-Pierre Améris, qui avait besoin de tout prévoir... et de ne pas laisser beaucoup de liberté à ses acteurs. Il n'en demeure pas moins que le résultat est impressionnant, Poelvoorde livrant une prestation aussi drôle que touchante.

Jean-Pierre Améris est hyperémotif. Mais il se soigne en nous offrant un délice de comédie avec "Les émotifs anonymes", où Benoît Poelvoorde et Isabelle Carré nous font craquer de rire. Et bien sûr d'émotion.