Tout sur Gus Van Sant

C'est peu dire que l'on attendait avec curiosité The Sea of Trees (La forêt des songes en vf), nouvel opus de Gus Van Sant, Palme d'or en 2003 avec Elephant, et l'un des deux seuls réalisateurs américains en compétition aux côtés de Todd Haynes avec Carol.

Les films retenus dans la sélection officielle du 68e Festival de Cannes ont été dévoilés par Pierre Lescure et Thierry Frémaux. 17 long-métrages concourront pour la Palme d'or, mais la liste pourrait encore s'allonger. La Belgique sera essentiellement représentée via des courts métrages.

2015, qui permettra de découvrir les derniers films de Quentin Tarantino, Gus Van Sant, Terrence Malick, Martin Scorsese et d'autres réalisateurs cultes, s'annonce comme une année faste pour le septième art. Voici d'ores et déjà une sélection de vingt films à voir en 2015.

4 star star star star star

En 1977, après deux tentatives infructueuses, Harvey Milk est élu au conseil municipal de San Francisco, au côté du maire libéral George Moscone, sur un programme de défense des minorités. Il est le premier militant gay, et même le premier candidat ouvertement homosexuel, à accéder à des fonctions officielles aux États-Unis.

Comment concilier la diminution constante du nombre d'écrans dévolus au cinéma dit d'art et d'essai (le Cartoon's anversois vient de fermer ses portes) et la croissance exponentielle du nombre de films se bousculant au portillon de la diffusion en salles ?

3 star star star star star

Avec Paranoid Park, Gus Van Sant poursuit son exploration de l'univers adolescent dans un film poétique et intense, sans doute un de ses plus beaux.

4 star star star star star

DRAME | Dans Restless, Gus Van Sant réunit 2 adolescents hantés par la mort, et signe un mélodrame délicat, étrangement en prise sur la vie...

DAY 3 | Ce jeudi à Cannes, premiers films de la compétition et premier choc: We Need to Talk about Kevin de Lynne Ramsay. Également remarqués en cette deuxième journée de festival, Restless de Gus Van Sant ainsi que La Fée d'Abel et Gordon.

Avec Paranoid Park, Gus Van Sant poursuit son exploration de l'univers adolescent dans un film poétique et intense, sans doute un de ses plus beaux.