Tout sur Cannes 2015

Venant après les versions de Orson Welles (1948) et de Roman Polanski (1971), le Macbeth de l'Australien Justin Kurzel, aura ponctué la compétition sur une explosion de bruit et de fureur - pas vraiment une surprise, dans le chef d'un réalisateur qu'avait révélé, il y a tout juste quatre ans, Snowtown, drame livide de l'Australie white trash.

Jacques Audiard couronné pour Dheepan, cela restera comme la surprise du millésime 2015 du Festival. Donné parmi les favoris tant pour Un prophète que pour De rouille et d'os, le cinéaste français avait cette fois laissé perplexes jusqu'à ses plus zélés contempteurs, à tel point qu'il ne se trouvait personne pour le citer parmi les prétendants sérieux à la Palme d'or.

Le palmarès du 68ème Festival de Cannes "Dheepan", film d'amour et de violence de Jacques Audiard, sur le parcours en France de réfugiés sri-lankais, a reçu dimanche la Palme d'or du 68e Festival de Cannes, qui a mis les Français à l'honneur, récompensant aussi les acteurs Vincent Lindon et Emmanuelle Bercot

Le Pacte, vendeur international du dernier film de Jaco Van Dormael, "Le Tout Nouveau Testament", a signé des contrats avec une cinquantaine de pays en quelques jours lors du Marché du film de Cannes, annonce vendredi dans un communiqué Wallonie Bruxelles Images. De nombreux festivals internationaux ont également marqué un intérêt pour cette production.

Quatrième film français de la compétition, Dheepan, de Jacques Audiard, en était aussi l'un des plus attendus : le réalisateur a une longue histoire cannoise, en effet, parsemée de succès - Un prophète, Grand Prix en 2009 - comme de déceptions - De rouille et d'os.

Après le Hollande bashing, place au Deneuve bashing. Depuis le début du festival de Cannes, l'actrice française s'en prend plein le lifting.

C'est peu dire que l'on attendait avec curiosité The Sea of Trees (La forêt des songes en vf), nouvel opus de Gus Van Sant, Palme d'or en 2003 avec Elephant, et l'un des deux seuls réalisateurs américains en compétition aux côtés de Todd Haynes avec Carol.

Les films retenus dans la sélection officielle du 68e Festival de Cannes ont été dévoilés par Pierre Lescure et Thierry Frémaux. 17 long-métrages concourront pour la Palme d'or, mais la liste pourrait encore s'allonger. La Belgique sera essentiellement représentée via des courts métrages.