Tout sur Black Sabbath

La comédie musicale romantique La La Land a triomphé dimanche à Londres à l'occasion de la remise des récompenses britanniques du cinéma en remportant les Bafta du meilleur film, du meilleur réalisateur pour Damien Chazelle et de la meilleure actrice pour Emma Stone.

Délégué général du plus grand festival de cinéma, Thierry Frémaux publie son journal de bord, courant de la clôture de Cannes 2015 à celle de l'édition suivante. Un ouvrage incontournable, débordant de passion(s)...

Inscrit dans le paysage cinématographique depuis une bonne quarantaine d'années, le festival de Gand pratique une politique des auteurs éclairée qui en a fait un rendez-vous cinéphile incontournable.

Si Ken Loach détenait déjà le record de sélections au Festival de Cannes, avec 18 films présentés, il fait désormais partie du cercle très fermé des cinéastes doublement primés. L'occasion de revenir sur sa très belle carrière en 5 films.

4 star star star star star

Dans "Défier le récit des puissants", un petit opus de 41 pages, le réalisateur britannique expose sa vision du cinéma, de l'artistique au logistique, à l'encontre des films hollywoodiens "parfaits" et formatés. À travers ses oeuvres, il appelle à la résistance et à la lutte contre les oppressions.

4 star star star star star

DOCUMENTAIRE | Avec The Spirit of '45, Ken Loach livre un documentaire militant où le triomphe du labor party en Angleterre en 1945 prend la forme d'une invitation irrésistible à ne pas céder à la résignation. Incontournable.

3 star star star star star

COMÉDIE SOCIALE | Renouant avec bonheur avec la comédie sociale après un Route Irish décevant, Ken Loach s'attache, dans The Angels' Share, à quelques jeunes délinquants de Glasgow, condamnés -lors d'une mémorable scène d'ouverture- à des travaux d'intérêt général.