La longévité de Wayne Shorter ferait presque oublier qu'il n'a atteint sa pleine maturité artistique qu'aux côtés de Miles Davis à l'âge de 31 ans. Certes, il est loin d'être un inconnu à l'époque puisqu'il fut membre des Jazz Messengers d'Art Blakey de 1959 à 1964 et a déjà enregistré trois disques sous son nom avant de rejoindre le trompettiste. Pourtant, qui aurait pu imaginer qu'il deviendrait, quatre décennies plus tard, une des icônes de cette musique, son dernier trésor vivant? Wayne Shorter ne s'est pas seulement accompli en compagnie de Miles, il a aussi, avec la complicité du batteur Tony Williams et du pianiste Herbie Hancock (18 et 23 ans à l'époque), bouleversé la musique du trompettiste en tirant les performances scéniques du quintette vers le free, comme en témoigne le premier coffret de la Bootleg Collection. En retour, il offrira au maître la primeur de ses ...