Depuis le choc quand on les a vus pour l'un de leurs premiers concerts (à l'Os à Moelle de Schaerbeek dans le cadre des éliminatoires du dernier Concours Circuit), on place énormément d'espoir en eux. Les Namurois de Glauque savent manier la plume et leurs prods électro jouées live sont parfaitement ciselées: on pense à Odezenne et Orelsan même s'ils ont leur propre patte. Certes, on n'ira pas jusqu'à dire comme certains qu'ils vont changer le cours de l'Histoire (sic), mais il est sûr qu'ils sont à surveiller de très près. Ça tombe bien: comme ils seront vraiment partout cet été (Verdur, Couleur Café, Ardentes, Dour, LaSemo, Francofolies, Bluebird, Esperanzah, Ronquières, BSF, Bucolique...), ça risque d'être plutôt facile.

Un Belge qui chante sur le surf? Ça pourrait sonner comme une pose un peu branleur si Surfing n'était pas l'oeuvre de Jeremy Walch, qui a écrit l'essentiel de son premier album solo, Scarlet, lors d'un long voyage en Australie. Et si le roi du rock slacker Mac DeMarco est de toute évidence son influence numéro 1, le musicien qui est passé par Lucy Lucy et Paon s'amuse lui-même dans ce clip du décalage entre sa belgitude assumée et son rêve américain. Rien que pour cela, chapeau!

Au terme d'une année 2018 très éclatée, il est l'un des seuls dont l'album -excellent au demeurant- tenait bonne place dans les tops de fin d'année de plusieurs de nos journalistes musique à la fois. Jawhar donnera bientôt une seconde vie à son Winrah Marah avec une sortie française prévue pour l'automne. En guise de mise en bouche pour nos voisins d'outre-Quiévrain, il sort un clip habité pour le très beau titre Bik Ndour. Face à l'inquiétant Renaud Cagna, la danseuse Marion Blondeau qui lui donne la réplique ressemble sous certains angles à s'y méprendre à Lubna Azabal...

Que faire quand on n'a pas de budget à mettre dans un clip? On le bricole soi-même, pardi! Excellent exemple avec Ginger Bamboo, le nouveau groupe funk/crooner/psyché de Dirty Wolf de l'Experimental Tropic Blues Band, qui a dégainé tous les filtres Snapchat les plus ringards pour illustrer un premier titre en français, La Peste et le choléra. WTF à souhait, bien dans l'esprit du morceau: on adore. Un EP est prévu pour l'automne/hiver.

Qui a dit qu'on ne pouvait pas être musicien(ne) et fan à la fois? On poursuit la sélection avec ce joli quasi-plan-séquence, tourné au Rockerill et au Magasin 4, qui place le groupe bruxellois Soror (trois meufs, un mec) des deux côtés du quatrième mur. Aussi bien troussé que la musique, ce Shadow of a Doubt étant parfaitement enivrant.

Le meilleur pour la fin? Le plus nawak, en tout cas. Gros, gros délire pour ce clip à pisser de rire du crew bruxellois Le 77 qui vient de sortir son album Ultim. Où les Snuls rencontrent les Beastie Boys, et échangent les beaux chapeaux contre des belles lunettes qui ont le power.