Un chiffre astronomique selon les nouveaux standards de l'industrie musicale postpiratage Internet. Alors qu'on le disait au fond du trou, rongé par l'alcool et la dépression, le chanteur avai...

Un chiffre astronomique selon les nouveaux standards de l'industrie musicale postpiratage Internet. Alors qu'on le disait au fond du trou, rongé par l'alcool et la dépression, le chanteur avait commencé à délivrer des indices de son retour dès 2015. Via notamment le duo avec Grand Corps Malade, Tambour battant. Au mois de janvier suivant, le single Toujours debout confirmait le come-back, annonçant l'album. Enregistré au studio ICP, à Bruxelles, il voit notamment Renaud, cet ancien " loubard " bouffeur de curetons et de CRS, chanter J'ai embrassé un flic, l'un des deux titres consacrés aux attentats (avec Hyper casher). Et cela marche. L'effet Renaud fonctionne encore et toujours. Et tant pis si, sur scène, l'homme n'est plus que l'ombre de lui-même, voix fantomatique dans un corps cabossé de petit vieux. Lui l'assure : " Toujours vivant, rassurez-vous/Toujours la banane, toujours debout/Il est pas né ou mal barré/Le crétin qui voudra m'enterrer. "