À partir de 15h30 et pendant plus de sept heures, les artistes se sont succédés. Susobrino, Rare Akuma, Faces On TV, Tessa Dixson, Grégory Fraiteur, An Pierlé, Noémie Wolfs, Sioen, Absynthe Minded et le DJ Nick Bril faisaient tous partie de l'affiche de ce premier Livestream Festival orchestré par le collectif Artists Unlimited. Avec cet événement, organisé en collaboration avec le Trix, le Vooruit, la Handelsbeurs et l'Ancienne Belgique, l'ASBL tente d'offrir une alternative à l'annulation de tous les grands festivals de l'été et l'arrêt des concerts. L'organisation a d'ailleurs veillé à assurer une qualité de son et d'image afin de garantir la meilleure expérience possible, même depuis chez soi.

Au total, ce sont plus de 2000 billets à hauteur de dix euros qui ont été vendus et l'organisation se félicite déjà de l'enthousiasme suscité par le festival. La somme récoltée permettra de payer les artistes, de couvrir les frais logistiques mais aussi de développer la plateforme en vue de futurs événements pendant et après le confinement. L'objectif est de permettre aux musiciens de proposer leurs propres concerts en live et d'être rémunérés pour leur prestation.

Arno Goies

À partir de 15h30 et pendant plus de sept heures, les artistes se sont succédés. Susobrino, Rare Akuma, Faces On TV, Tessa Dixson, Grégory Fraiteur, An Pierlé, Noémie Wolfs, Sioen, Absynthe Minded et le DJ Nick Bril faisaient tous partie de l'affiche de ce premier Livestream Festival orchestré par le collectif Artists Unlimited. Avec cet événement, organisé en collaboration avec le Trix, le Vooruit, la Handelsbeurs et l'Ancienne Belgique, l'ASBL tente d'offrir une alternative à l'annulation de tous les grands festivals de l'été et l'arrêt des concerts. L'organisation a d'ailleurs veillé à assurer une qualité de son et d'image afin de garantir la meilleure expérience possible, même depuis chez soi.Au total, ce sont plus de 2000 billets à hauteur de dix euros qui ont été vendus et l'organisation se félicite déjà de l'enthousiasme suscité par le festival. La somme récoltée permettra de payer les artistes, de couvrir les frais logistiques mais aussi de développer la plateforme en vue de futurs événements pendant et après le confinement. L'objectif est de permettre aux musiciens de proposer leurs propres concerts en live et d'être rémunérés pour leur prestation. Arno Goies