Jusqu'ici, le festival bruxellois avait été épargné par les annulations de dernière minute. C'était trop beau évidemment. Dans leur dernière ligne droite, les Nuits Bota devront quand même réarranger leur batterie: Theophilus London a en effet décidé de faire l'impasse sur son passage rue Royale. L'Américain a en effet obtenu un rancard avec sa Majesté Kanye West, à Las Vegas, pour un show télé...

Du coup, le Bota a décidé de réaménager toute son offre du samedi. A la programmation initiale - Recorders et Tops à la Rotonde; Walter Hus, Soak et Eaves au Grand salon; Mochélan, et Pomrad, à l'Orangerie -, vient s'ajouter in extremis Robbing Millions, rejoignant les deux derniers cités (là où était attendu London). Surtout, le Bota en profite pour ramener les huit concerts sous un seul ticket. C'est ce qui s'appelle retomber sur ses pattes. Pour 14 euros, un bracelet donnera en effet accès aux trois salles, pour une soirée rebaptisée désormais... We Love Las Vegas. Un peu d'ironie ne fait jamais de tort...

Jusqu'ici, le festival bruxellois avait été épargné par les annulations de dernière minute. C'était trop beau évidemment. Dans leur dernière ligne droite, les Nuits Bota devront quand même réarranger leur batterie: Theophilus London a en effet décidé de faire l'impasse sur son passage rue Royale. L'Américain a en effet obtenu un rancard avec sa Majesté Kanye West, à Las Vegas, pour un show télé...Du coup, le Bota a décidé de réaménager toute son offre du samedi. A la programmation initiale - Recorders et Tops à la Rotonde; Walter Hus, Soak et Eaves au Grand salon; Mochélan, et Pomrad, à l'Orangerie -, vient s'ajouter in extremis Robbing Millions, rejoignant les deux derniers cités (là où était attendu London). Surtout, le Bota en profite pour ramener les huit concerts sous un seul ticket. C'est ce qui s'appelle retomber sur ses pattes. Pour 14 euros, un bracelet donnera en effet accès aux trois salles, pour une soirée rebaptisée désormais... We Love Las Vegas. Un peu d'ironie ne fait jamais de tort...