S'il faut parfois tirer les vers du nez à certains artistes, on ne rencontre pas ce problème avec Mahalia. La jeune femme parle facilement, beaucoup. En interview, sur scène, ou sur Instagram. Il n'y a là rien de forcé. En fait, la nouvelle révélation soul anglaise d'à peine 21 ans ressemble à sa musique: simple, chaleureuse, affable, sans prétention. Stylée, oui, mais pas "flamboyante" ni "star". Surtout pas. "Si je cause souvent et beaucoup entre les morceaux, c'est aussi pour briser la distance éventuelle avec le public. Quand je vais voir un concert, j'ai souvent l'impression qu'il y a un mur entre l'artiste sur son podium et les gens. J'ai envie de casser ça, de me rapprocher."
...