Les 100 meilleurs singles de 2018 selon Focus

20/12/18 à 11:00 - Mise à jour à 13:09

De A à Z, soit d'Alpha Wann à Zwangere Guy, notre sélection des 100 singles qui ont fait l'année 2018 pour un top qui aime pratiquer le grand écart.

Les 100 meilleurs singles de 2018 selon Focus

© DR

Vous aussi, vous avez remarqué? Plus que jamais, les tops de fin d'année jouent la dispersion. C'est l'éclatement général: pas un seul disque pour faire l'unanimité, aucun groupe qui suscite le plébiscite. On pourra s'en réjouir, célébrer cette belle diversité d'avis et d'opinion. Ou y voir un nouvel indice de la balkanisation des goûts. Voire une incapacité à créer du consensus? Un peu à l'image de ce qui se passe dans le monde, somme toute...

Et pourtant, malgré ça, on continue à créer du tube, des hits qui réussissent à déborder pour contaminer bien au-delà de son audience de départ. C'est tout le plaisir et l'intérêt du single, étalon musical de l'époque. Comme chaque année, on s'est donc amusé à rassembler les morceaux qui nous auront rémués, titillés, amusés, obsédés. Avec au final, un classement qui choisit de ne pas choisir, mélangeant rock et hip hop, chanson et électronique, tube XXL (Dua Lipa!) et grande fresque d'auteur (Baloji!). Un top aussi qui, au milieu des grosses tendances, glisse des choix plus personnels, assumant à la fois ses pointes de snobisme, inévitables dans ce genre d'exercice, et, surtout, ses plaisirs coupables. Il y en a plein dans ces 100 morceaux. Hit'em up!

[La playlist intégrale sous le top 20, mais aussi directement sur YouTube, Spotify et Deezer]

1. Odezenne - Au Baccara

"On n'a rien compris. Comment êtes-vous devenus aussi nombreux? On n'a pas fait la moindre promo", balançait presque innocemment Odezenne devant une AB bondée en novembre dernier. La réponse est pourtant facile: de bonnes chansons, une esthétique ovni qui met d'accords fans de hip hop et de rock indé, et une incandescente capacité à capter l'air du temps.

2. Childish Gambino - This Is America

On pourrait disserter pendant des jours sur le clip de This Is America. C'est d'ailleurs bien son but: véritable usine à meme, il enchaîne les tableaux chocs, et accumulent les éléments symboliques, qui ne peuvent qu'alimenter la conversation. En l'occurrence, celle sur l'Amérique de Trump, ses divisions, ou encore le pouvoir aliénant de l'entertainment ("I'm on Gucci"). Iconique.

3. Damso - Feu de bois

Damso, numero uno du rap game francophone? En 2018, il fut en tout cas l'artiste le plus streamé en France. Et cela, en s'offrant le luxe de ne clipper qu'un seul titre de son dernier Lithopédion, Smog, et même pas le plus spectaculaire d'entre eux: technique, mélodique, et romantique ("On passait du temps à essayer d'en passer"), Feu de bois est un véritable coup de force, un feu d'artifice mélancolique, dans lequel Damso éclaire le déclin amoureux avec son habituelle lucidité ("Je sais qu'tu n'as plus le temps/Quand tu dis que tu penses qu'il te faut plus de temps").

4. Clara Luciani - La Grenade

Est-ce parce qu'elle synthétise à merveille l'esprit #metoo (elle a pourtant été écrite avant l'éclatement de l'affaire Weinstein) que La Grenade de celle qui est passé par... La Femme a eu tant d'ampleur? La pop a ses raisons que la raison ne connaît point, mais une chose est sûre: à grand renfort de lignes de basse à la Metronomy et de métaphores libres d'interprétation, la Française sait comment fédérer.

5. Rosalia - Malamente

Et si la véritable révélation pop de 2018 était espagnole? Dans le clip de Malamente, la danse flamenco se mélange aux chorés r'n'b, la corrida se joue en moto, et les pénitents à capirote se promènent en skate. En mettant le flamenco à sa sauce, Rosalià montre ainsi que la pop n'est pas condamnée à être une plate-bande (FM), mondialisée et uniformisée.

6. The 1975 - Love It If We Made It

Du groupe anglais que l'on adorait détester, l'un des singles les plus instantanés et euphorisants de l'année, à la fois grandiloquent et foireux ("Rest in peace, Lil Peep/The poetry is in the streets"), aussi intime que joyeusement cynique ("Modernity has failed us").

7. Bertrand Belin - Choses nouvelles

Jonglant avec les mots comme avec la tension et la retenue, le dandy annonce la suite des événements avec une chanson qui fait partie de ses plus belles. "Il est à nouveau permis d'écouter de la chanson française", lisait-on récemment au détour d'un statut Facebook...

8. Jawhar - Winrah Marah

Avec une sensibilité sur le fil, Jawhar dresse -en tunisien dans le texte- le portrait de ces femmes auxquelles on impose implicitement la grossesse. Déchirant de beauté.

9. Robyn - Missing U

La pop n'est jamais aussi poignante que quand elle balance entre le désespoir et la résilience, entre l'angoisse de la défaite et l'euphorie de n'avoir plus rien à perdre. Après huit ans d'absence, Robyn prouve qu'elle reste l'une des plus douées pour mettre ces sentiments en musique. S'ouvrant et se terminant par un arpeggio qui semble ne jamais vouloir s'arrêter, Missing U montre par exemple combien certaines absences peuvent être omniprésentes - "All the love you gave, it still defines me".

10. Angèle - Tout oublier

Impossible de passer à côté. Il y a un peu plus d'un an, Angèle n'était encore "que" la soeur de Roméo Elvis - qu'elle accompagnait sur J'ai vu. Aujourd'hui, c'est le frérot qui se retrouve invité dans le dernier clip d'Angèle, tiré de l'album Brol, virus pop le plus contagieux du Royaume. "C'est pas compliqué d'être heureux"...

11. Isha - Tosma

Dans le rap jeu francophone, Isha est certainement l'une des plumes les plus singulières et authentiques. Même quand il "s'enjaille" et fait le pimpin, il vise dans le mille, comme sur Tosma, produit par Eazy Dew, poussé par JJ & Caba, pour ce qui se rapproche le plus d'un tube.

12. The Carters - Apeshit

7 décembre: le président sénégalais inaugure le Musée des civilisations noires. 9 décembre: réouverture du Musée de l'Afrique centrale à Tervuren. 23 novembre: remise du rapport français sur la restitution des oeuvres d'art africaines. Juin: leurs altesses royales Beyoncé et Jay-Z se baladent de nuit dans les couloirs du Louvre, entre les chefs-d'oeuvre de l'art occidental, manière de dénoncer l'européocentrisme des canons de la beauté? (Depuis, le musée a mis au point une visite guidée "Beyoncé et Jay-Z au Louvre" - elle est la plus courue de son catalogue).

13. DJ Koze - Pick Up

Comme l'a démontré son album Knock Knock, DJ Koze n'a pas son pareil pour proposer une house music à la fois directe, chaleureuse, bienveillante et en même temps décalée. Avec en plus, cette fois, un vrai tube solaire à la clé: une boucle disco, un riff de guitare à la Stardust, et un sample mélancolique de Gladys Knight. Simple et évident comme un lever de soleil sur Fuerteventura.

14. Baloji - Peau de chagrin/Bleu de nuit

Baloji se fait plaisir sur un album où la liberté est totale, et où les morceaux à tiroirs se taillent la part du lion. Comme celui-ci, déclinant sa ligne de basse empruntée à Lenny Kravitz sur une dizaine de minutes généreuses au possible.

15. Chris(tine and the Queens) - Damn, dis-moi

Passons la polémique un peu vaine autour de l'utilisation de samples dans sa composition: ce qu'il faut retenir de ce Damn, dis-moi, c'est la magie dans l'articulation de ses mots. Rarement la langue française n'a été autant synonyme de groove.

16. Drake - In My Feelings

Pas un classement des singles possibles sans Champagne Papi. On aurait pu mettre God's Plan et son clip feelgood façon Viva For Life. À la place, on glisse la scie de l'été, In My Feelings, qui, pour le coup, remporte également le prix du challenge Internet le plus couillon de 2018. Haut la main.

17. Vald - Désaccordé

"M'écoute pas, si tu préfères ton rap de caissier qui vend pas"... On est prévenu. Mauvais esprit/goût et grosse déconnade, sens de l'absurde et autotune cascade: Vald, c'est un peu un mélange de Ça et du clown triste, de troll désabusé et de poète cracra. Amour, gloire et turn-up.

18. Claire Laffut - Vérité

Belge basée à Paris, Claire Laffut a réussi un premier single à peu près irrésistible, pop et funky, synthétique et romantique, sentant bon les eighties, quelque part entre Lorde et Muriel Dacq.

19. Zwangere Guy - Gorik Pt. 1

Le "James Bond van de sans connerie" se confie sur sa (très) noire jeunesse, sur son beau-père violent et sa mère maltraitée: un morceau -et un clip- qui prennent à la gorge et vous laissent sans voix.

20. Aya Nakamura - Djadja

Le hit de l'été avait les couleurs du r'n'b et de l'afropop. Avec DjaDja, Aya Nakamura a réussi à faire danser aussi bien les jeunes bcbg du Bloody Louise que les hipsters trentenaires, sur des paroles que tout le monde a googlées, mais personne n'a comprises (en catchana, sérieux?). Plaisir coupable de 2018.

La suite du classement, pour laquelle l'ordre a moins d'importance, sous la playlist:

21. The Beths - Future Me Hates Me

22. Flavien Berger - Maddy La Nuit

23. Myth Syzer - Austin Power

24. Ariana Grande - Thank U, Next

25. Dominique A - Le temps qui passe sans moi

26. JPEGMAFIA - Thug Tears

27. Courtney Barnett - Need a Little Time

28. Veence Hanao x Le Motel - Les Moineaux

29. Shame - One Rizla

30. Suprême NTM x Sofiane - Sur le drapeau

31. Orelsan x Damso - Rêves bizarres

32. Ty Segall - Every 1's a Winner

33. Calvin Harris x Dua Lipa - One Kiss

34. Youssoupha - Polaroid experience

35. Anna Burch - Tea-Soaked Letter

36. Alpha Wann - Ça va ensemble

37. Yves Tumor - Noid

38. Blood Orange - Charcoal Baby

39. It It Anita - User Guide

40. Kanye West - Ghost Town

41. Soccer Mommy - Your Dog

42. Jay Rock - King's Dead (with Kendrick Lamar, Future & James Blake)

43. Georgia Anne Muldrow - Overload

44. Travis Scott - Stop Trying to Be God

45. Sharon Van Etten - Comeback Kid

46. L'Or du Commun - Homosapiens

47. Rolling Blackouts Coastal Fever - Talking Straight

48. Oliver Coates - A Church

49. Vince Staples - FUN!

50. Kurt Vile - Bassackwards

51. Young Fathers - In My View

52. Migos - Stir Fry

53. Anderson .Paak - Bubblin

54. The Goon Sax - Make Time 4 Love

55. Nicki Minaj - Barbie Dreams

56. Tirzah, Coby Sey - Devotion

57. SOPHIE - Faceshopping

58. The Saxophones - Mysteries Revealed

59. Moussa - Cabrioli

60. Ari Roar - Calm Down

61. Superorganism - Everybody Wants To Be Famous

62. Bagarre - Danser seul (ne suffit pas)

63. Grems - Balaras les flows

64. Natalie Prass - Short Court Style

66. XXXTENTACION - Moonlight

67. The Internet - Roll (Burbank Funk)

68. Stikstof - Frontal

69. Dinos - Argentique

70. Serpentwithfeet - Bless Ur Heart

71. Tyler, The Creator x A$AP Rocky - Potato Salad

72. Arctic Monkeys - Four Out Of Five

73. Yaeji - One More

74. Josman - V&V

75. Snail Mail - Pristine

76. Saba - Life

77. PNL - A l'Ammoniaque

78. White Denim - Magazin

79. Khruangbin - Evan Finds the Third Room

80. Caballero & JeanJass x Krisy - Toujours les mêmes

81. Chaton - Pas de doute

82. Boygenius (Julien Baker, Phoebe Bridgers, Lucy Dacus) - Bite The Hand

83. James Blake - If The Car Beside You Moves Ahead

84. Peggy Gou - It Makes You Forget (Itgehane)

85. Klaus Johann Grobe - Discogedanken

86. Kali Uchis, Tyler, The Creator, Bootsy Collins - After The Storm

87. Idles - Great

88. Soulwax - Essential Three

89. Miel De Montagne - Pourquoi pas

90. Marianne Faithfull - The Gypsy Faerie Queen

91. Prince Waly - Marsellus Wallace

92 The Limiñanas x Emmanuelle Seigner - Shadow People

93. Galaxie - Super Lynx Deluxe

94. Phoenician Drive - Almadraba

95. Blu Samu - Sade Blu

96. Voyou x Yelle - Les bruits de la ville

97. Tropical Fuck Storm - The Future of History

98. Lomepal - Beau la folie

99. Noname - Self

100. Balthazar - Fever