Voici le communiqué transmis par le festival:

"Si une chose est sûre par rapport au COVID-19, c'est que rien n'est jamais acquis avec certitude. Ceci n'aide évidemment pas lorsqu'il s'agit d'organiser un festival comme Pukkelpop. En tant qu'organisation, il est nécessaire de prendre la décision de commencer les préparatifs de l'évènement à un moment donné, sinon il n'y a ni collaborateurs, ni infrastructure, ni artistes. Ce moment a également été celui du départ de la vente des tickets. La vente de 75% des tickets combi en quelques heures a été la meilleure preuve que les Pukkelpoppers étaient prêts pour en faire une édition mémorable.

Ces derniers mois et semaines, nous avons collaboré quotidiennement avec les instances publiques et nos partenaires médicaux. Toutes les préoccupations ont toujours été évoquées et écoutées, ainsi que les souhaits et les directives.

Les instances publiques sont dans une position délicate, tout comme les organisateurs de Pukkelpop. A l'origine, c'est à dire après la réunion du comité du 16 juin, un test PCR négatif de moins de 72 heures était suffisant. Lundi dernier, plus d'un mois après les directives originelles, le délai a soudainement été rabaissé à 48 heures. Ce n'est absolument pas un détail anodin lorsqu'il s'agit d'organiser un évènement de la taille de Pukkelpop. Depuis lundi, il n'était également plus possible d'avoir accès au festival avec un test antigénique négatif. Retester via test antigénique est soudainement à nouveau possible, mais la durée de validité initiale de 48 heures a été rabaissée à 24 heures. Nous nous préparions initialement à une capacité de 7000 tests par jour sur le site du festival. La modification de la durée de validité du test antigénique rapide et du test PCR signifie que nous devrions tripler la capacité de test. Pour mettre ces chiffres en perspective, il s'agit de 21 fois la capacité du centre de test Park Spoor d'Anvers les jours de grande affluence. Nous n'avons pas la possibilité de garantir aux instances publiques que nous pouvons organiser toutes ces opérations sans le moindre risque. Il suffit de regarder les chiffres et de faire preuve de bon sens. En considérant toutes les conditions supplémentaires en rapport avec les tests pour un évènement de masse sur plusieurs jours avec un public si jeune dont une grande partie n'a pas encore eu la possibilité de se faire vacciner, il est tout simplement impossible de tester autant de jeunes chaque jour. Ces jeunes sont l'ADN de Pukkelpop, notre coeur. Leur bonheur est au centre de nos préoccupations, tout comme leur sécurité. Malgré les efforts extraordinaires déployés par la Taskforce Vaccination et les nombreux centres de vaccination du Limbourg et des autres provinces, nous devons malheureusement constater que nous n'atteignons pas le pourcentage de personnes vaccinées espéré pour cette partie de notre public. Quasiment 8 personnes sur 10 auraient dû être testées au sein de ce groupe-cible.

Nous regrettons énormément que cette décision n'ait été prise qu'un mois avant le début du festival par nos instances publiques, mais notre processus a toujours été sujet à modification. Maintenant qu'il devenu évident que nous devons respecter ces nouvelles directives pour pouvoir organiser Pukkelpop, nous ne pouvons faire autrement que de respecter cette décision. Nous sommes dans l'obligation de déplacer le festival l'année prochaine.

Pukkelpop a en effet une responsabilité importante envers son public, en particulier envers nos jeunes. En tant qu'organisateurs du festival, nous étions également prêts à aller très loin dans ce domaine. Pendant l'intégralité du trajet, nous avons été accompagnés et conseillés par une large équipe d'experts. Ces derniers jours, c'est avec eux que nous avons exploré tous les scénarios possibles de manière intensive, mais la conclusion restait toujours la même: au vu des nouvelles mesures, il ne nous est pas possible de garantir une édition de Pukkelpop sécurisée et sans contraintes.

Notre coeur saigne, surtout pour les jeunes. Nous avions tellement envie de leur donner ce festival, mais il ne peut en être ainsi.

Les Pukkelpoppers qui ont acheté un ticket seront contactés avant le 8 août par e-mail. Ils pourront choisir entre un remboursement de leur ticket ou un transfert automatique pour l'édition de 2022.

Pour finir, les organisateurs de Pukkelpop souhaitent remercier tous les Pukkelpoppers du fond du coeur pour le soutien qu'ils nous ont apporté ces derniers mois, ainsi que les différents cabinets et instances publiques, en particulier la ville d'Hasselt. Et bien entendu notre équipe absolument fantastique qui a remué ciel et terre pour que Pukkelpop 2021 soit une fête inoubliable. Le destin en a malheureusement décidé autrement.

Pukkelpop 2022 aura lieu du jeudi 18 au dimanche 21 août."

Voici le communiqué transmis par le festival:"Si une chose est sûre par rapport au COVID-19, c'est que rien n'est jamais acquis avec certitude. Ceci n'aide évidemment pas lorsqu'il s'agit d'organiser un festival comme Pukkelpop. En tant qu'organisation, il est nécessaire de prendre la décision de commencer les préparatifs de l'évènement à un moment donné, sinon il n'y a ni collaborateurs, ni infrastructure, ni artistes. Ce moment a également été celui du départ de la vente des tickets. La vente de 75% des tickets combi en quelques heures a été la meilleure preuve que les Pukkelpoppers étaient prêts pour en faire une édition mémorable.Ces derniers mois et semaines, nous avons collaboré quotidiennement avec les instances publiques et nos partenaires médicaux. Toutes les préoccupations ont toujours été évoquées et écoutées, ainsi que les souhaits et les directives.Les instances publiques sont dans une position délicate, tout comme les organisateurs de Pukkelpop. A l'origine, c'est à dire après la réunion du comité du 16 juin, un test PCR négatif de moins de 72 heures était suffisant. Lundi dernier, plus d'un mois après les directives originelles, le délai a soudainement été rabaissé à 48 heures. Ce n'est absolument pas un détail anodin lorsqu'il s'agit d'organiser un évènement de la taille de Pukkelpop. Depuis lundi, il n'était également plus possible d'avoir accès au festival avec un test antigénique négatif. Retester via test antigénique est soudainement à nouveau possible, mais la durée de validité initiale de 48 heures a été rabaissée à 24 heures. Nous nous préparions initialement à une capacité de 7000 tests par jour sur le site du festival. La modification de la durée de validité du test antigénique rapide et du test PCR signifie que nous devrions tripler la capacité de test. Pour mettre ces chiffres en perspective, il s'agit de 21 fois la capacité du centre de test Park Spoor d'Anvers les jours de grande affluence. Nous n'avons pas la possibilité de garantir aux instances publiques que nous pouvons organiser toutes ces opérations sans le moindre risque. Il suffit de regarder les chiffres et de faire preuve de bon sens. En considérant toutes les conditions supplémentaires en rapport avec les tests pour un évènement de masse sur plusieurs jours avec un public si jeune dont une grande partie n'a pas encore eu la possibilité de se faire vacciner, il est tout simplement impossible de tester autant de jeunes chaque jour. Ces jeunes sont l'ADN de Pukkelpop, notre coeur. Leur bonheur est au centre de nos préoccupations, tout comme leur sécurité. Malgré les efforts extraordinaires déployés par la Taskforce Vaccination et les nombreux centres de vaccination du Limbourg et des autres provinces, nous devons malheureusement constater que nous n'atteignons pas le pourcentage de personnes vaccinées espéré pour cette partie de notre public. Quasiment 8 personnes sur 10 auraient dû être testées au sein de ce groupe-cible.Nous regrettons énormément que cette décision n'ait été prise qu'un mois avant le début du festival par nos instances publiques, mais notre processus a toujours été sujet à modification. Maintenant qu'il devenu évident que nous devons respecter ces nouvelles directives pour pouvoir organiser Pukkelpop, nous ne pouvons faire autrement que de respecter cette décision. Nous sommes dans l'obligation de déplacer le festival l'année prochaine.Pukkelpop a en effet une responsabilité importante envers son public, en particulier envers nos jeunes. En tant qu'organisateurs du festival, nous étions également prêts à aller très loin dans ce domaine. Pendant l'intégralité du trajet, nous avons été accompagnés et conseillés par une large équipe d'experts. Ces derniers jours, c'est avec eux que nous avons exploré tous les scénarios possibles de manière intensive, mais la conclusion restait toujours la même: au vu des nouvelles mesures, il ne nous est pas possible de garantir une édition de Pukkelpop sécurisée et sans contraintes.Notre coeur saigne, surtout pour les jeunes. Nous avions tellement envie de leur donner ce festival, mais il ne peut en être ainsi. Les Pukkelpoppers qui ont acheté un ticket seront contactés avant le 8 août par e-mail. Ils pourront choisir entre un remboursement de leur ticket ou un transfert automatique pour l'édition de 2022. Pour finir, les organisateurs de Pukkelpop souhaitent remercier tous les Pukkelpoppers du fond du coeur pour le soutien qu'ils nous ont apporté ces derniers mois, ainsi que les différents cabinets et instances publiques, en particulier la ville d'Hasselt. Et bien entendu notre équipe absolument fantastique qui a remué ciel et terre pour que Pukkelpop 2021 soit une fête inoubliable. Le destin en a malheureusement décidé autrement.Pukkelpop 2022 aura lieu du jeudi 18 au dimanche 21 août."