Juicy - Love When It's Getting Bad

Omniprésentes sur la scène belge avec des déclinaisons à l'infini de leurs chansons sur scène (brass-band, concert double pianos, orchestre, quatuor à cordes, chorale...), les deux Juicy n'ont pourtant pas encore franchi le pas de sortir un véritable album. Ce sera bientôt chose faite avec Mobile, prévu pour février prochain, dont voici le premier extrait accompagné d'un "objet vidéo non identifié" signé Gogoplex. L'ensemble est dense, exigeant, et a définitivement attisé notre curiosité pour ce projet annoncé comme "hors norme".

Brèche de Roland - Les Particules

Remarqué notamment en première partie d'Antoine Wielemans lors du dernier festival FrancoFaune, le projet de Coraline Gaye s'étoffe peu à peu, et toujours avec autant d'élégance. Alors qu'un premier EP, fin:début, s'apprête à sortir (à découvrir en concert le 10 décembre au Brass, à Forest), en voici un nouvel extrait plein de poésie et de fragilité, joliment mis en images par Simon Vanrie, qui a voulu montrer ce qui se passe quand on expérimente un domaine dans lequel on est sans repère et sans expérience, la danse en l'occurrence...

Oberbaum - We Yearn

Encore un projet tout frais que celui de Lucie Rezsöhazy, qu'on a déjà pu apercevoir dans Fabiola, Condore ou Les Juliens. Plein de candeur, We Yearn parle pourtant de la responsabilité partagée de la contraception, et ne cache pas une certaine obsession pour la pop des 90's (de Mazzy Star aux Cardigans): un sacré cocktail porté par une voix en or. L'album est prévu pour début 2022, et on y retrouvera aussi d'autres têtes connues: Aurélien Auchain (Mountain Bike) et les Blondy Brownie Aurélie Muller et Catherine De Biasio.

FùGù Mango - SuBuGu

Ils sont de retour. Ça faisait un moment qu'on était sans nouvelles du projet afrobeat des frères Lontie, et vu la teneur du morceau ci-dessous, on imagine que le chemin a été long et parsemé de remises en question. Ce qui n'altère pas d'un poil l'intention initiale du groupe: faire danser!

Sunday Charmers - Let Down

On doit avouer qu'on n'avait pas gardé un souvenir impérissable des premiers efforts, un peu gentillets, des Bruxellois de Sunday Charmers. Mais ce morceau, qui signe leur retour après deux ans d'absence, promet beaucoup de belles choses, toujours très pop mais plus savoureuses, avec un fort parfum de Balthazar.

Pierre De Maere - Un jour je marierai un ange

Vous en connaissez beaucoup, des jeunes projets belges qui font des centaines de milliers de vues en moins de dix jours, alors qu'ils semblaient évoluer hors des radars la veille? C'est pourtant le cas de Pierre De Maere, dont l'univers assez unique et très coloré évoque Eddy De Pretto et a récemment eu les faveurs de Télérama.

Slamino - Ghost Coast

Projet solo de Pablo Fleury (Rince-Doigt) muri pendant le confinement, Slamino dévoile un deuxième morceau instrumental à la lisière entre rock et electronica. Les fans de Boards of Canada apprécieront!

Guilt - Choirs of Nemesis

Projet aventureux de François Custers qui évoluait d'abord en solitaire, Guilt se réinvente aujourd'hui dans une version "live band" avec une bande de musiciens expérimentés (Glass Museum, Endless Dive, Jean-Paul Groove). Et c'est peu de dire que la transition est réussie, rappelant notamment un Radiohead période In Rainbows.

Bothlane - Panting

Une batterie. Un synthé modulaire. Le projet solo d'Alain Deval (The Brums) se veut minimaliste mais n'est pas pour autant avare en intensité. Résolument dansant, il voyage en moins de cinq minutes d'un groove planant à une baston quasi jungle...

Tamar Aphek - Crossbow

Last but not least, comme on dit. Au centre d'une soirée consacrée au label belge Exag Records, le 28 novembre prochain au Botanique aux côtés de You Said Strange et Phoenician Drive, Tamar Aphek est israélienne et a déjà fait ses armes au pays. Une guitariste d'une rare dextérité qui manie les textures comme personne, et n'hésite pas à faire le grand écart entre rock psyché/garage et sonorités plus jazz et feutrées. À ne pas manquer, assurément.

Juicy - Love When It's Getting BadOmniprésentes sur la scène belge avec des déclinaisons à l'infini de leurs chansons sur scène (brass-band, concert double pianos, orchestre, quatuor à cordes, chorale...), les deux Juicy n'ont pourtant pas encore franchi le pas de sortir un véritable album. Ce sera bientôt chose faite avec Mobile, prévu pour février prochain, dont voici le premier extrait accompagné d'un "objet vidéo non identifié" signé Gogoplex. L'ensemble est dense, exigeant, et a définitivement attisé notre curiosité pour ce projet annoncé comme "hors norme".Brèche de Roland - Les ParticulesRemarqué notamment en première partie d'Antoine Wielemans lors du dernier festival FrancoFaune, le projet de Coraline Gaye s'étoffe peu à peu, et toujours avec autant d'élégance. Alors qu'un premier EP, fin:début, s'apprête à sortir (à découvrir en concert le 10 décembre au Brass, à Forest), en voici un nouvel extrait plein de poésie et de fragilité, joliment mis en images par Simon Vanrie, qui a voulu montrer ce qui se passe quand on expérimente un domaine dans lequel on est sans repère et sans expérience, la danse en l'occurrence... Oberbaum - We YearnEncore un projet tout frais que celui de Lucie Rezsöhazy, qu'on a déjà pu apercevoir dans Fabiola, Condore ou Les Juliens. Plein de candeur, We Yearn parle pourtant de la responsabilité partagée de la contraception, et ne cache pas une certaine obsession pour la pop des 90's (de Mazzy Star aux Cardigans): un sacré cocktail porté par une voix en or. L'album est prévu pour début 2022, et on y retrouvera aussi d'autres têtes connues: Aurélien Auchain (Mountain Bike) et les Blondy Brownie Aurélie Muller et Catherine De Biasio.FùGù Mango - SuBuGuIls sont de retour. Ça faisait un moment qu'on était sans nouvelles du projet afrobeat des frères Lontie, et vu la teneur du morceau ci-dessous, on imagine que le chemin a été long et parsemé de remises en question. Ce qui n'altère pas d'un poil l'intention initiale du groupe: faire danser! Sunday Charmers - Let DownOn doit avouer qu'on n'avait pas gardé un souvenir impérissable des premiers efforts, un peu gentillets, des Bruxellois de Sunday Charmers. Mais ce morceau, qui signe leur retour après deux ans d'absence, promet beaucoup de belles choses, toujours très pop mais plus savoureuses, avec un fort parfum de Balthazar. Pierre De Maere - Un jour je marierai un angeVous en connaissez beaucoup, des jeunes projets belges qui font des centaines de milliers de vues en moins de dix jours, alors qu'ils semblaient évoluer hors des radars la veille? C'est pourtant le cas de Pierre De Maere, dont l'univers assez unique et très coloré évoque Eddy De Pretto et a récemment eu les faveurs de Télérama.Slamino - Ghost CoastProjet solo de Pablo Fleury (Rince-Doigt) muri pendant le confinement, Slamino dévoile un deuxième morceau instrumental à la lisière entre rock et electronica. Les fans de Boards of Canada apprécieront!Guilt - Choirs of NemesisProjet aventureux de François Custers qui évoluait d'abord en solitaire, Guilt se réinvente aujourd'hui dans une version "live band" avec une bande de musiciens expérimentés (Glass Museum, Endless Dive, Jean-Paul Groove). Et c'est peu de dire que la transition est réussie, rappelant notamment un Radiohead période In Rainbows.Bothlane - PantingUne batterie. Un synthé modulaire. Le projet solo d'Alain Deval (The Brums) se veut minimaliste mais n'est pas pour autant avare en intensité. Résolument dansant, il voyage en moins de cinq minutes d'un groove planant à une baston quasi jungle...Tamar Aphek - CrossbowLast but not least, comme on dit. Au centre d'une soirée consacrée au label belge Exag Records, le 28 novembre prochain au Botanique aux côtés de You Said Strange et Phoenician Drive, Tamar Aphek est israélienne et a déjà fait ses armes au pays. Une guitariste d'une rare dextérité qui manie les textures comme personne, et n'hésite pas à faire le grand écart entre rock psyché/garage et sonorités plus jazz et feutrées. À ne pas manquer, assurément.