"En 2023, Phoebe Bridgers sortira son troisième album, et le morceau d'ouverture parlera d'un flirt dans une voiture, dans la file pour aller se faire vacciner dans un stade. Ça va me faire pleurer", annonçait ironiquement Jensen McRae dans un tweet qui précédait la courte vidéo d'une "preemptive cover" (littéralement "reprise anticipative", soit d'un morceau qui n'existe pas encore) de ce qu'elle imaginait être cette chanson du futur. Remarqué par Phoebe Bridgers herself, le tweet devient viral, ce qui force Jensen McRae à pousser la porte d'un studio pour aller enregistrer la chanson au complet, avec le producteur Rahki (Eminem, Kendrick Lamar, Syd).

Le résultat est une petite pépite lovée dans une voix de velours, qui est pour nous l'occasion de découvrir une artiste très prometteuse, d'ailleurs épinglée par YouTube pour son programme "Black Voices Class of 2021", et qui promet de sortir un premier projet dans le courant de l'année.

Et si le concept de "cover du futur" n'est pas nouveau (on se souvient notamment des Belges de One Horse Land qui en avaient carrément tiré un album), il est une nouvelle preuve que l'écriture sous contrainte peut amener à la création de très belles choses...

(*) "Qu'est-ce qu'on se dira quand on se fera piquer? Qu'est-ce qu'on sera l'un pour l'autre si le monde ne finit pas?"