Pendant longtemps, on a cru The Avalanches perdu pour la cause. L'histoire est connue: durant un an, Robbie Chater, Tony Di Blasi et Darren Seltmann avaient écumé les disquaires d'occasion de Melbourne pour accumuler des milliers de vinyles en tout genre. De ce trésor de guerre, ils tirèrent les quelque 3.000 samples (selon Chater) qui allaient constituer la matière première de leur premier album. Sorti en 2000, Since I Left You se posait comme un nouveau sommet dans l'art de l'échantillonnage.
...

Pendant longtemps, on a cru The Avalanches perdu pour la cause. L'histoire est connue: durant un an, Robbie Chater, Tony Di Blasi et Darren Seltmann avaient écumé les disquaires d'occasion de Melbourne pour accumuler des milliers de vinyles en tout genre. De ce trésor de guerre, ils tirèrent les quelque 3.000 samples (selon Chater) qui allaient constituer la matière première de leur premier album. Sorti en 2000, Since I Left You se posait comme un nouveau sommet dans l'art de l'échantillonnage. Ce triomphe eut toutefois un prix, et pendant une quinzaine d'années, la formation australienne resta muette. Réduit à un duo après le départ de Seltmann, The Avalanches finit par sortir un deuxième album en 2016. Lui aussi bâti sur une montagne de samples, Wildflower réussit l'exploit de reproduire la magie des débuts. Mais c'est aussi à ce moment-là que Chater fut rattrapé par ses vieux démons, sombrant dans l'alcoolisme. Il ne s'en sortit qu'après un passage en cure de désintoxication. Et, ajoute-t-il, en revendant une bonne partie de sa collection de disques... À bien des égards, le nouveau We Will Always Love You s'inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs. Malgré son architecture sonore complexe, il ne sonne jamais compliqué. Et, tout en multipliant les collaborations (avec Jamie xx, Neneh Cherry, Tricky...), il reste parfaitement cohérent. Avec ce nouvel album, la pop euphorique de The Avalanches prend cependant d'autres nuances. Plus douces-amères, voire mélancoliques - Reflecting Light, avec Sananda Maitreya (ex-Terence Trent D'Arby). Entre deux interludes, elle se rapproche également davantage d'un format chanson traditionnel. Les samples forment pourtant toujours la base de la musique de The Avalanches. Qu'ils soient évidents (The Alan Parsons Project, sur Interstellar Love) ou plus mystérieux, ils constituent plus qu'une simple pâte à modeler sonore. Éléments d'un continuum, ils nourrissent l'histoire racontée par The Avalanches. Les dix secondes de Star Song.IMG, par exemple, sont la "traduction sonore" d'une photo de l'actrice des années 50 Barbara Payton, passée dans un spectrogramme. S'ouvrant avec le titre Ghost Story, We Will Always Love You imagine ces samples comme autant de fantômes, se baladant dans l'éther, et plus loin dans l'espace. The Avalanches s'est d'ailleurs inspiré de l'histoire d'Ann Druyan -c'est son portrait, en cover. En 1977, celle-ci avait participé avec le célèbre scientifique Carl Sagan au Golden Record project, embarqué à bord de Voyager 1 et 2. Lancées aux confins du système solaire, les deux sondes spatiales emportèrent des images, des musiques, mais aussi la transcription de l'activité d'un cerveau. En l'occurrence, celui d'Ann Druyan, plus amoureuse que jamais de Sagan, après que celui-ci l'a demandée en mariage la veille de l'enregistrement. En toute fin d'album, sur le titre Weightless, une voix s'épanche ainsi sur une coulée de blips électroniques: "So I'll be here, I'll be with you. And I'll always love you." D'ici 2025, le dernier instrument de Voyager 1 devrait être débranché. Mais les vibrations amoureuses d'Ann Druyan continueront d'errer dans la voie lactée. À jamais...