Julie Rens vit dans un arrière-immeuble sympa, pas loin de la Gare du Nord et des bordels, avec son copain Samy Wallens, fils du boss de Couleur Café, batteur de Commander Spoon, chouette groupe de now-jazz brusseleer. Samy est aussi l'instigateur-programmateur de Niveau IV, plateau hip-hop tweetalig convié à CC, embarquant cette année des musiciens issus de Commander Spoon et de Echt! "pour donner aussi un côté jazz" dans un ensemble de "17, 18 ou 19 musiciens" dont une demi-douzaine de vocalistes-rappers. Y compris les deux Juicy, la seconde étant Sasha Vovk qui, à 26 ans, a un an de moins et quelques centimètres de plus que Julie. Entre les deux brindilles belges, la fusion est cimentée, notamment via 400 concerts en moins de quatre ans, dont les trois-quarts dans la version 1 de Juicy, celle qui reprend des tubes lascivo-macho-sexistes du répertoire US. Avec les deux vingtenaires faisant ovuler des rimes originellement masculines sous des nappes de voix sainte-nitouche. "Il nous arrive de jouer encore ces titres mais plutôt dans des soirées privées", confie Julie, puisque depuis le printemps 2018 et la parution d'un premier EP, le très réussi Cast a Spell, Juicy joue ses...