Elle a fait bonne figure lors de la dernière édition du concours Du F. dans le texte, où elle a ravi la deuxième place juste derrière le phénomène Glauque. Elle s'apprête désormais à sortir un premier EP, Petit chien, produit par Lucien Fraipont de Robbing Millions, qui l'accompagne également sur scène. Elle qui n'aime pas son nom de famille et l'a remplacé par l'expression anglaise qui veut dire "petit gamin" nous avait chatouillé l'oreille, aux Nuits Bota l'an dernier, en première partie de David Numwami (Le Colisée). Elle y retournera d'ailleurs pour l'édition 2020, cette fois-ci sous le Chapiteau avant Baxter Dury, le 2 mai.

Si son titre Pour quelques dollars explorait des sentiers synthpop avec bonheur, on aurait envie, avec le morceau Petit chien, de coller à Judith Kiddo l'étiquette de réponse belge francophone à la nouvelle vague féminine de folk indé (le trio derrière Boygenius, la sensation Clairo...). On la suivra de près pour confirmer éventuellement par la suite, mais pour l'instant, on s'en tiendra à son message de saison: "Cet hommage fantaisiste à son teckel Pollux (1997-2015) nous rappelle qu'il est possible d'échapper aux prescriptions consuméristes des fêtes, en donnant, par exemple, une vie meilleure à un lapin, une poule, ou bien sûr, un petit chien." Wouf!