JIMMY CLIFF, "REBIRTH", DISTRIBUÉ PAR UNIVERSAL. ***

REGGAE | Statut commercial confirmé en 1972 avec le film The Harder They Come où Jimmy joue la racaille arrogante qui finira fissa au cimetière. Malgré cette incarnation gangsta, Cliff conservera une aura d'aimable reggaeman loin derrière l'image christique de l'inaccessible Dieu Marley. Alors, sur ce premier album studio en huit ans, il est plaisant de retrouver ce couinement fondamental, old school grasseyant, produit par Tim Armstrong du groupe punk californien Rancid (...), ce qui peut expliquer la reprise sensée du Guns Of Brixton de Paul "Clash" Simonon. Peu importe les aléas et circonstances, voilà du bon jus jamaïcain. ( PH.C.)



REGGAE | Statut commercial confirmé en 1972 avec le film The Harder They Come où Jimmy joue la racaille arrogante qui finira fissa au cimetière. Malgré cette incarnation gangsta, Cliff conservera une aura d'aimable reggaeman loin derrière l'image christique de l'inaccessible Dieu Marley. Alors, sur ce premier album studio en huit ans, il est plaisant de retrouver ce couinement fondamental, old school grasseyant, produit par Tim Armstrong du groupe punk californien Rancid (...), ce qui peut expliquer la reprise sensée du Guns Of Brixton de Paul "Clash" Simonon. Peu importe les aléas et circonstances, voilà du bon jus jamaïcain. ( PH.C.)